Gigantesque université où tout est permis ou presque !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Diner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noah Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 167
Amours : Chicago
Affinités : Manu, Chris, Tofi xD, soeurette
Date d'inscription : 14/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
1/50  (1/50)

MessageSujet: The Diner   Mer 3 Fév - 0:14

Précédemment

" Les gars comme toi sont attirés par les filles comme ton amie Sacha. Et puis... Je sais pas, moi, je ne suis pas... Enfin, ça ne m'arrive jamais qu'on... s'intéresse à moi. Et je ne le vis pas mal hein, c'est juste que... "

Je secoue la tête, stupéfait qu'elle puisse croire que personne ne s'intéresse à elle. Enfin non pas personne, seulement les gars comme moi. Je ne sais pas exactement ce qu'elle veut dire par "les mecs comme moi" mais je devine que ce n'est pas glorieux. Pourtant je ne suis pas méchant avec les filles, je ne les fait pas espérer ni miroiter d'histoires de contes de fées. Je suis clair avec elles dès le début.

" Enfin je voulais pas dire que les gars comme toi sont superficiels ! Et je ne voulais pas sous-entendre que ton amie est juste canon : je suis sûre qu'elle est également brillante, et... ! "

Cette fois je ris franchement et la regarde se tortiller de gêne.

"Ce n'est rien, j'ai l'habitude d'être pris pour un connard qui collectionne les nanas. Sasha est très jolie mais comme tu l'as dis elle n'est que mon amie et de toute façon elle n'est pas mon genre. Je préfère les petites blondes."

Je lui adresse un clin d’œil et nous nous remettons en marche.

"N'empêche que j'étais sérieux tout à l'heure, je n'ai vraiment pas d'arrières pensées, c'est la vérité et s'en est presque effrayant venant de moi. Mais je n'arrive pas à croire que je ne t'ai jamais vu dans le coin avant. Tu es de Chicago ?"

Elle me répond vaguement et je sens que je vais devoir lui tirer les vers du nez.

"Tu veux rester mystérieuse, hein ? Très bien je commence: Je m'appelle Noah Junqueira dos Reis Carvahllo. C'est un peu trop long et personne ne m'appelle comme ça, jamais. J'ai une demi-sœur, Anna. Contrairement à ce que je la plupart des gens pensent je suis brésilien et non pas mexicain. Je suis obsédé par l'Egypte ancienne et mes amis me trouvent bizarres et lourd avec ça! Je fais de la boxe et je n'aime pas le chocolat."

Nous arrivons près du Diner où je souhaite l'emmener. C'est un établissement typiquement américain où l'on sert de la nourriture typiquement américaine, mais au moins ici tout est bon.
Je la laisse entrer et nous nous installons à une table près d'une fenêtre. La serveuse nous apporte les cartes et j'attend qu'elle soit repartie pour m'adresser à Luella.

"Tu vois je suis un type plutôt ordinaire ! Mais assez parlé de moi, maintenant c'est à ton tour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Chicago
Amours : Le papier Canson
Affinités : Ashton
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Mer 3 Fév - 14:25

Il rit. Mais qu’est-ce qu’il peut y avoir de si drôle ? Je suis en train de m’humilier, j’aurais mieux fait de ne rien dire, maintenant il va me prendre pour une idiote qui juge trop rapidement… Mais non, son rire est franc, et je crois même qu’il est plus amusé par mon comportement que blessé par ce que je viens de lui dire.

" Ce n'est rien, j'ai l'habitude d'être pris pour un connard qui collectionne les nanas. Sasha est très jolie mais comme tu l'as dit elle n'est que mon amie et de toute façon elle n'est pas mon genre. Je préfère les petites blondes. "

J’ai du mal à croire que Sacha ne soit pas le genre de quelqu’un sur terre. Allô, elle a des cheveux magnifiques, une peau comme du miel, des formes où il faut ! Comment elle pourrait ne pas être ton genre Noah, tu es un extra-terrestre ? Si je devais choisir une fille, si j’étais homo’ ou bi, peu importe, je baverais sur une fille comme Sacha, c’est certain ! Je baisse les yeux sur mes mains qui bidouillent toujours mon sautoir. Alors il a deviné ce que je pensais, à propos de cette histoire de collection ? Son dernier compliment étire un petit sourire au coin de mes lèvres, et je lui coule un regard juste à temps pour voir le clin d’œil qu’il m’accorde. Ashton pourrait dire que ça, ça serait justement une technique de Serial… Fucker – on peut appeler ça comme ça, non ? – mais je ne crois pas. Noah a l’air sincère. Je vois ça dans sa façon de me regarder, et j’ai envie de lui faire confiance.
Nous nous remettons en marche même si je ne me montre pas plus loquace – une grande première pour moi ! – je suis un peu plus détendue.

" N'empêche que j'étais sérieux tout à l'heure, je n'ai vraiment pas d'arrières pensées. Mais je n'arrive pas à croire que je ne t'ai jamais vu dans le coin avant. Tu es de Chicago ? "

" Plus ou moins. C’est sûrement parce que l’on n’était pas dans le même quartier…"

Je ne sais pas trop pourquoi je reste aussi vague, simplement, je n’ai pas envie de m’étendre sur la raison qui m’a poussé à m’émanciper, ni sur le fait que je vivais dans un logement social, dans un petit quartier de Chicago. J’ai peur d’être jugée là-dessus, même si ça n’est pas très fair play de ma part  après tout, je l’ai moi aussi un peu jugé, tout à l’heure.

" Tu veux rester mystérieuse, hein ? Très bien je commence : Je m'appelle Noah Junqueira dos Reis Carvahllo. C'est un peu trop long et personne ne m'appelle comme ça, jamais. J'ai une demi-sœur, Anna. Contrairement à ce que la plupart des gens pensent je suis brésilien et non pas mexicain. Je suis obsédé par l'Egypte ancienne et mes amis me trouvent bizarre et lourd avec ça! Je fais de la boxe et je n'aime pas le chocolat. "

Je l’écoute attentivement, laissant un nouveau sourire conquis s’étirer sur mes lèvres, à mesure que Noah parle de lui. J’apprécie ce qu’il fait, de s’ouvrir comme ça, à moi, pour me mettre en confiance. Un genre d’échange équivalent. Je retiens le moindre de ses mots, en particulier son obsession pour l’Egypte ancienne – la mythologie égyptienne est tellement intéressante à dessiner !! – qu’il fait de la boxe – je comprends mieux sa carrure, ses épaules et enfin je m’égare – et qu’il n’aime pas le chocolat. Chocolat. Je rougis en repensant que c’est le premier mot que je lui ai dit, en déterminant la couleur de ses yeux.
Nous arrivons près d’un Diner où Noah m’invite à entrer. Nous nous installons près d’une fenêtre et je remercie poliment la serveuse quand elle me donne la carte. Le Diner est simple, mais j’aime bien : je fais déjà un tour d’horizon, et j’ai déjà remarqué au moins cinq personnes à dessiner. Des looks atypiques, ou encore cette femme au fond du Diner, l’air pensif et mélancolique, en train de rouler une cigarette. Mais mon regard revient rapidement sur celui qui m’a invité. Lui aussi, il est digne d’être dessiné… Je rougis et me réfugie dans la carte du menu.

" Tu vois je suis un type plutôt ordinaire ! Mais assez parlé de moi, maintenant c'est à ton tour. "

J’ai bien cru que j’allais pouvoir m’en sortir. Mais on dirait que non. Je hausse les épaules en souriant :

" Je suis très ordinaire aussi, tu sais… Bon… Je m’appelle Luella Maxine Gunwalls, mais les personnes qui me connaissent bien m’appellent Lou. Je ne viens pas de Chicago, j’y vis seulement depuis 4 ans. Je… J’ai travaillé pour pouvoir entrer à Nilsom, cette année. Je suis passionnée de mythologie en tout genre, et tout particulièrement la mythologie nordique, comme tu l’auras remarqué… Et j’adore dessiner… et imaginer la vie des gens que je dessine… C’est bizarre, non ?"

Je finis par hausser les épaules, en jouant avec la carte de menu, pour ajouter, en riant un peu :

" … Et je ne comprends pas comment tu peux ne pas aimer le chocolat !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 167
Amours : Chicago
Affinités : Manu, Chris, Tofi xD, soeurette
Date d'inscription : 14/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Sam 6 Fév - 15:28

" Je suis très ordinaire aussi, tu sais… Bon… Je m’appelle Luella Maxine Gunwalls, mais les personnes qui me connaissent bien m’appellent Lou. Je ne viens pas de Chicago, j’y vis seulement depuis 4 ans. Je… J’ai travaillé pour pouvoir entrer à Nilsom, cette année. Je suis passionnée de mythologie en tout genre, et tout particulièrement la mythologie nordique, comme tu l’auras remarqué… Et j’adore dessiner… et imaginer la vie des gens que je dessine… C’est bizarre, non ?"

Je ne crois pas avoir été aussi attentif à ce que raconte une fille depuis des années. Je veux lui demander d'où elle vient mais je me retiens, elle n'a pas vraiment l'air de vouloir élaborer de ce côté là. Ce n'est rien, j'essaierai de nouveau plus tard ... l'air de rien ... . Luella ne croit pas à mon dégoût du chocolat et pourtant ce n'est vraiment pas quelque chose que j'affectionne: ça me rend malade.
La serveuse revient et prend nos commandes. Je choisis un sandwich léger car, soyons honnête, je suis plus intéressé par la demoiselle face à moi que parce qui se passe dans mon assiette.

"C'est plutôt original comme passe temps ! Je peux essayer ?"

Elle acquiesce et je lui demande de choisir quelqu'un dans la salle. Elle prend son temps et finit par désigner une homme au fond de la salle, quasiment chaque partie de son corps visibles occupées par des tatouages et des piercings. Il a ses écouteurs dans les oreilles et hoche la tête au rythme de la musique.
Je n'ai jamais fait ça auparavant alors je prend quelques secondes pour me concentrer.

"Okay ... cet homme se donne l'air d'un rebelle comme ça avec tous ses tatouages et tous ses piercings mais tu sais ce qu'il écoute là? Beethoven. Il écoute Beethoven et plus précisément le Sonate pour piano numéro 23. Ce type est danseur étoile au Joffrey Ballet et il répète dans sa tête sa chorégraphie. Tous les chorégraphes et metteur en scène se l'arrache, et même si à cause de son apparence les gens ne le prennent pas au sérieux ils sont très vite obligés d'admettre qu'il est le meilleur. Les gens devraient savoir que les apparences sont toujours trompeuses."

Je crois que je viens de faire un drôle de mixe entre Ashton le danseur, Adrian le musicien et un autre je-ne-sais-quoi. La serveuse apporte nos plats et je sourit à Lou.

"Soit indulgente c'était ma première fois ! A ton tour maintenant ", je lui dis en désignant d'un signe de tête la serveuse qui s'en va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Chicago
Amours : Le papier Canson
Affinités : Ashton
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Sam 6 Fév - 21:59

Il m'écoute attentivement, puis la serveuse fait son apparition pour prendre nos commandes. A vrai dire, je n'ai rien choisi, encore alors je laisse Noah passer sa commande en premier. Je ne sais pas pourquoi, mais je m'attendais à un plat plus copieux - après tout, il est super grand ! - mais il ne demande qu'une sandwich léger. Mince. Je sais que je suis un format de poche, mais je mange souvent - beaucoup - et très caloriques. J'ai un métabolisme de rat, d'après Ashton. Il se moque toujours de moi parce que je mange plus que lui. C'est ça aussi de m'emmener dans un buffet à volonté asiatique... Mais je n'ai pas vraiment envie qu'il prenne peur en découvrant cette facette de ma personnalité... Cachée derrière ma carte de menu, je cherche quelque chose de suffisamment nourrissant et qui n'alerte pas trop Noah...

" Pour moi ce sera le Metropolis Bagel, frites et coleslaw... avec hum... un coca, s'il-vous-plaît.

Je redonne la carte de menu, presque fière de moi : tant pis pour les milkshakes, ils avaient pourtant l'air délicieux, mais le dessert, je le prends avec Ashton, je l'avais promis. Je croise le regard de Noah, un peu surpris : ah... je pensais avoir fait léger pourtant... Il devait s'attendre à ce que je prenne un verre d'eau et une salade, c'est souvent ce qu'on s'attend à me voir manger... Je souris et détourne le regard : la gourmandise est mon péché capital.

"C'est plutôt original comme passe temps ! Je peux essayer ? "

Je souris : c'est un de nos jeux avec Ashton, quand on ne sait pas trop quoi faire. Même si je suis meilleure que lui. Ashton ne déborde pas vraiment d'imagination, pour ça, et même si mes histoires le font rire, il a souvent du mal à donner le change. Mais c'est agréable. Du coup je suis super contente que Noah demande à essayer.

"Bien sûr ! Hm alors voyons voir... Hm... Lui. "

Je désigne du menton un homme, au fond de la salle, avec des tatouages, des piercings et des écouteurs sur les oreilles. Noah trouve la cible et prend le temps de la réflexion, pendant que je pose mon menton sur mes doigts entrelacés, en l'observant, un sourire radieux aux lèvres.

" Okay ... cet homme se donne l'air d'un rebelle comme ça avec tous ses tatouages et tous ses piercings mais tu sais ce qu'il écoute là? Beethoven. Il écoute Beethoven et plus précisément le Sonate pour piano numéro 23. Ce type est danseur étoile au Joffrey Ballet et il répète dans sa tête sa chorégraphie. Tous les chorégraphes et metteur en scène se l'arrache, et même si à cause de son apparence les gens ne le prennent pas au sérieux ils sont très vite obligés d'admettre qu'il est le meilleur. Les gens devraient savoir que les apparences sont toujours trompeuses. "

Il est doué ! Je ris doucement, applaudissant tout doucement, parce que je suis complètement fan - et contente de voir qu'il trouve ça amusant ! La serveuse arrive et dépose nos plats respectifs, et elle a un moment d'hésitations : et non, le méga menu et pour moi, pas pour monsieur !

" Soit indulgente c'était ma première fois ! A ton tour maintenant " dit-il, en me désignant la serveuse qui repart. La serveuse, une blonde d'une cinquantaine d'année à l'air sévère, trop maquillée et perchée sur des talons s'en va jusqu'à une autre table pour prendre la commande d'un homme. Je me penche vers Noah et sur le ton de la confidence, je lui murmure :

" Attends, tu parles d'Olga Romanovska, meilleur agent du KGB pendant la Guerre Froide. Envoyée au delà du grand rideau de fer, dans les services spéciaux américains comme espionne pour l'union soviétique, elle est finalement tombée amoureuse de son coéquipier. On raconte qu'elle a préféré tourner le dos à sa mère patrie pour se marier à l'agent américain. Ne t'avise jamais de lui faire une remarque sur le plat qu'elle te sert car elle doit bien connaître trente façons de te tuer..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 167
Amours : Chicago
Affinités : Manu, Chris, Tofi xD, soeurette
Date d'inscription : 14/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Dim 7 Fév - 12:58

Luella mange comme un mec. Voire plus qu'un mec. Elle mange comme un ogre ... elle mange comme moi !!
J'ai tellement l'habitude des nanas qui n'avalent qu'un verre d'eau et une feuille de salade que je reste comme un con. Qu'est ce qu'elle est sexy ... .

" Attends, tu parles d'Olga Romanovska, meilleur agent du KGB pendant la Guerre Froide. Envoyée au delà du grand rideau de fer, dans les services spéciaux américains comme espionne pour l'union soviétique, elle est finalement tombée amoureuse de son coéquipier. On raconte qu'elle a préféré tourner le dos à sa mère patrie pour se marier à l'agent américain. Ne t'avise jamais de lui faire une remarque sur le plat qu'elle te sert car elle doit bien connaître trente façons de te tuer..."

Elle débite son histoire avec un naturel déconcertant, comme si c'était la vérité et pas quelque chose d'inventé sur le tas. J'applaudis doucement et salut sa prestation.

"D'accord, c'est toi qui gagnes, tu as trop d'entraînement ! Tu n'as jamais pensé à écrire des histoires ? Tu ferais un carton."

Nous mangeons en silence pendant quelques minutes et je la regarde manger. Bon je sais que c'est un peu étrange de regarder une fille manger comme ça mais je n'y peut rien je la trouve magnifique. Mais bientôt elle s'arrête, la bouche pleine et me regarde avec des yeux ronds. Merde je suis grillé et si je lui dis que je la trouve géniale elle va me prendre pour un cinglé.

"Où est-ce que tu met tout ça ?" je finit par lui demander avec un sourire en désignant son assiette du menton.
Le rouge lui monte au joues et tandis qu'elle avale sa bouchée je m'empresse de rajouter.

"Ce n'est pas une critique, hein ! C'est juste ... la plupart des filles, y compris ma sœur, font semblant de ne pas vouloir trop manger alors qu'en vrai elle veulent se jeter sur tes frites. Mais toi non tu mange ... merde tu mange presque plus que moi en temps normal ! C'est génial !"

Je me rend compte que je suis en train de la traiter de grosse bouffe alors je m'empresse de rectifier en faisant la grimace.

"Je veux dire que c'est rafraîchissant ! Au moins tu ne fais pas semblant , ça me plait beaucoup."

Je lui fais un clin d’œil et décide de la laisser tranquille de ce côté là. Elle a beau manger comme un mec, elle reste une fille et je ne veux pas lui donner des complexes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Chicago
Amours : Le papier Canson
Affinités : Ashton
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Dim 7 Fév - 14:00

"D'accord, c'est toi qui gagnes, tu as trop d'entraînement ! Tu n'as jamais pensé à écrire des histoires ? Tu ferais un carton. "

Il m'applaudit et je souris, mais je médite quand même sur la fin de sa phrase. C'est vrai que je n'y ai jamais songé, et pourtant je crois que j'adorerais faire ça, mais malheureusement, même si j'ai une imagination débordante, je ne saurais pas quoi raconter. Pourtant, Ashton m'a déjà dit que je devrais faire quelques bandes dessinées, mais encore une fois, je ne sais pas...
J'attaque mon bagel, pensive, cherchant l'inspiration pour un petit projet de bd, quand je prends enfin conscience du fait que Noah me dévisage. Je le fixe, un peu interdite : mince, il me prend pour une gloutonne, ou alors j'ai de la sauce jusque sous le nez ou... Je sais pas !!

" Où est-ce que tu met tout ça ? " me demande-t-il, en souriant, visiblement amusé et épaté. Confuse, j'avale ce que j'ai dans la bouche, en rougissant, je n'aurais pas dû prendre un bagel, ou même m'abstenir de manger en sa présence, je sais bien que ça choque un peu les garçons quand ils me voient manger.

"Ce n'est pas une critique, hein ! C'est juste ... la plupart des filles, y compris ma sœur, font semblant de ne pas vouloir trop manger alors qu'en vrai elle veulent se jeter sur tes frites. Mais toi non tu manges ... merde tu manges presque plus que moi en temps normal ! C'est génial ! "

Je rougis encore plus mais je finis par lui couler un regard timide : c'est génial ? Il trouve ça génial, pas effrayant ? Il vient de dire que concrètement, je mangeais plus que lui, mais il trouve ça génial ? J'ouvre des yeux un peu étonné tandis qu'il s'empresse d'ajouter :

"Je veux dire que c'est rafraîchissant ! Au moins tu ne fais pas semblant , ça me plait beaucoup."

Je sais pas quoi lui répondre : il vient de dire que je lui plaisais beaucoup ? Enfin... Que mon naturel un peu Weirdo lui plaisait beaucoup. Mais quand même, ça compte. Je baisse un peu les yeux en marmonnant :

"... en plus je me suis retenue de prendre le double bagel... Je mange comme un dinosaure, je suis désolée...  "

Mais après ma confession je me mets à rire : ce n'est pas à proprement parler un complexe, je vis très bien avec, et j'adore manger et c'est tant mieux puisque je peux en profiter sans avoir d'impact sur la balance... Je fais une petite moue puis je prends une frite pour la tendre à Noah :

" J'achète ton silence contre une frite... et si tu en parles à qui que ce soit, j'appelle l'agent Olga Romanovska..." je lui dis, en souriant d'un air malicieux.

" Dis-moi quelque chose d'embarrassant à propos de toi... je me sentirais mieux." je finis tout de même à dire, avec une petite moue gênée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 167
Amours : Chicago
Affinités : Manu, Chris, Tofi xD, soeurette
Date d'inscription : 14/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Lun 8 Fév - 13:52

Oula quelque chose d'embarrassant sur moi ? C'est assez compliqué.... . Non pas que je n'ai rien à raconter mais je ne veux pas non plus avoir l'air d'un parfait crétin (on en est pas encore là).
Je prend sa frite et la met lentement dans ma bouche en réfléchissant. Je ne peux penser qu'à une chose mais je ne veux pas lâcher l'affaire si tôt.

Je prend une de mes frites en forme de torsade et lui tend:

"Je répondrai à ta question si tu répond à la mienne. Pas de piège."

Elle hésite, les yeux plissés puis attrape ma frite et la colle dans sa bouche.

"Chaque année, le restaurant Burger Idol organise le "concours du meilleur mangeur de burger". Ca se passe en équipe de deux et ceux qui mangent le plus de burgers gagne deux entrées gratuites pour Disney World. Est ce que tu accepterais de venir relever le défi avec moi ?"

Je ne sais pas à quoi elle s'attendait mais clairement pas à ça. Je la laisse réfléchir et lorsqu'elle accepte d'être ma partenaire et me donne un high five, je retombe dans le fond de mon siège.

"Bon, un deal et un deal, je prend une grande inspiration puis lâche: j'ai pleuré à la fin du dernier Clochette. Quand la bête elle meurt."

...Bien joué Noah. Mission réussie, tu ne passes pas du tout pour un crétin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Chicago
Amours : Le papier Canson
Affinités : Ashton
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Lun 8 Fév - 15:40

Il prend la frite et la met doucement dans sa bouche, l’air pensif. Je me mords la lèvre, plutôt satisfaite qu’il accepte de jouer le jeu, mais plutôt que de me confier son secret tout de suite, il préfère passer un accord, me tendant alors l’une de ses frites. C’est un échange standard ou bien… ?

" Je répondrai à ta question si tu réponds à la mienne. Pas de piège. "

J’hésite, affichant une bouille circonspecte, en échangeant un regard avec Noah : il m’intrigue, je me demande bien ce qu’il va vouloir savoir… Mais la tentation est trop forte… D’autant plus qu’il s’agit d’une frite torsadée. Je finis par prendre la frite et la mettre dans ma bouche, scellant ainsi notre accord…

" Chaque année, le restaurant Burger Idol organise le "concours du meilleur mangeur de burger". Ça se passe en équipe de deux et ceux qui mangent le plus de burgers gagne deux entrées gratuites pour Disney World. Est-ce que tu accepterais de venir relever le défi avec moi ? "

Euh… Est-ce que l’on peut considérer ça comme un rancard quand il s’agit d’un concours de bouffe ? Je souris, vraiment surprise par la demande de Noah mais pas du tout vexée. Au contraire, je suis très amusée. Un nouveau large sourire irradie mon visage.

"… Tu me demandes parce que tu sais que t’as aucune chance de gagner sans moi, c’est ça ?" Je lui tire la langue d’un air taquin puis nous faisons un high five. "Ça marche ! En plus, je ne suis jamais allée à Disney World…"

Bon, plus tue l’amour qu’un concours de bouffe, il n’y a pas, mais puisqu’il s’agit de lier l’utile à l’agréable, je ne vais pas me plaindre ! Et puis, même s’il ne s’agit pas vraiment d’un rancard ou je ne sais quoi, j’aime bien Noah, alors ça sera toujours un bon moment passé avec lui, à manger des burgers plus que de raison… Noah finit par se réinstaller dans son siège.

" Bon, un deal et un deal… j'ai pleuré à la fin du dernier Clochette. Quand la bête elle meurt. "

Je bats des cils. C’est plus qu’un truc embarrassant, ça, c’est un aveu de faiblesse, venant d’un garçon. Je me mets à sourire puis je pouffe silencieusement de rire, pour ne pas le vexer. Je sens bien qu’il me lance un regard pour me réprimander gentiment et c’est justement ça qui me fait m’esclaffer.

"Excuse-moi, c’est juste que… je ne t’aurais pas pensé aussi sensible… En fait, tu es comme… "

Je plisse les yeux, en l’observant, cherchant la meilleure comparaison, et un sourire aux lèvres, je continus :

" Un ours à la guimauve…" Craquant à l’extérieur, tout moelleux à l’intérieur ? Pas sûre que ça lui plaise ! Je lui tire la langue une nouvelle fois, m’attendant à me faire enguirlander…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 167
Amours : Chicago
Affinités : Manu, Chris, Tofi xD, soeurette
Date d'inscription : 14/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Jeu 11 Fév - 20:33

"Un ours à la guimauve…"

Je fais mine d'être profondément vexé mais au fond j'ai envie de rire. Un ours à la guimauve ? On ne me l'avait jamais faite celle-là mais ça me plait bien. Mais il faut que je lui donne le change alors je prend un air méchant et je lui dis :

"Les ours en guimauves moi je les mangent !" la grosse voix qui me fait plus ressembler à un Papa Ours en guimauve qu'à un grizzli. Lou me regarde pendant environ deux secondes puis elle éclate de rire. D'accord, je le concède c'était une prestation très peu convaincante et je finis par me mettre à rire moi aussi. Nous ne sommes pas très discret et plusieurs têtes se tournent dans notre direction.

"Ca suffit ! Arrête de te moquer de moi !"

Au regard qu'elle me lance, c'est difficile de faire semblant de lui en vouloir, elle est beaucoup trop irrésistible. J'ai l'impression que Luella est le genre de fille à qui il est difficile de dire non. Enfin, surtout moi en fait.

«Et ne répète à personne ce que je vient de te dire ! C'est notre petit secret ! » je rajoute quand même.

Nous finissons de manger tout en discutant et je découvre que Luella et moi avons de nombreux points communs, notamment le désir de voyager. J'apprends également qu'elle aime les jeux vidéos et le catch. Le dernier me surprend un peu, surtout parce que je n'aurais jamais deviné ça chez elle.

"J'admets que je ne me suis jamais vraiment intéressé au sujet, je suis plus branché boxe !"

Elle me pose des questions à son tour et je lui dit que j'ai commencé la boxe pendant mon adolescence et que j'ai continué depuis. Il n'y a pas grand chose à dire sur le sujet hormis que j'adore ça. Je vois une nouvelle lueur briller dans les yeux de Luella mais je ne sais pas vraiment comment l'interpréter. J'ai l'habitude que les filles trouvent ça sexy et ça une des raisons pour lesquelles j'ai un certain succès auprès de la gente féminine mais pour Luella c'est différent même si je sens que ça lui plaît.

La serveuse revient pour récupérer nos assiettes et nous demande si nous souhaitons prendre un dessert. Je me tourne vers Lou mais me souviens qu'elle a promis à son ami de prendre le sien avec lui. Ca m'embête beaucoup mais je préfère respecter son choix. Je donne ma carte à la serveuse et Luella ouvre la bouche pour protester.

"Ne t'avise même pas d'essayer de négocier. Je t'ai invité!"

Elle essai vaguement de protester mais abandonne vite la partie. La serveuse me rapporte ma carte et le ticket et nous nous levons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Chicago
Amours : Le papier Canson
Affinités : Ashton
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Ven 12 Fév - 15:56

" Les ours en guimauves moi je les mange ! "

Est-ce que c’était censé m’impressionner ou m’effrayer ? Non, parce que vraiment, ça n’a pas du tout fonctionné. Alors c’est vrai que le coup de la grosse voix me surprend sur le coup, et j’ouvre de grands yeux, mais après deux secondes de silence, je finis par éclater de rire, rapidement suivie par Noah. Je trouve son rire adorable et très charmant d’ailleurs. Je suis presque hypnotisée par ses yeux qui semblent sourire, par sa légère fossette qui se creuse quand il rit, tant et si bien que je ne remarque même pas toutes les têtes qui se tournent vers nous, à cause du bruit que l’on peut faire. Et très sincèrement, pour le coup, je m’en contre-fiche. Ça me change de mon invisibilité habituelle…

" J’adore les ours à la guimauve." je lâche, sans m’en rendre vraiment compte. Et c’est vrai que les ours à la guimauve, c’est un de mes péchés mignons. En fait, tout ce qui touche de près ou de loin au chocolat.

" Ca suffit ! Arrête de te moquer de moi ! Et ne répète à personne ce que je vient de te dire ! C'est notre petit secret ! "

"Promis !"

De mon index, je trace une croix sur mon cœur, pour sceller ma promesse. Le reste du repas se fait un peu plus calmement, mais nous continuons d’échanger sur nos hobbies, sur nos rêves, et je m’aperçois que l’on a beaucoup de choses en commun. Il veut savoir ce que j’aime faire, en dehors du dessin ou de la peinture, alors je lui parle de mon goût immodéré pour les jeux vidéos et surtout pour le catch. Il semble un peu surpris et je souris à sa remarque. En confiance, je prends même un instant pour lui expliquer d’où me vient cette passion, un sourire un peu nostalgique aux lèvres :

"Je sais, c’est bizarre… Quand j’étais petite, on n’avait pas le câble, et il n’y avait qu’une chaîne qu’on recevait correctement. Alors le soir, je regardais le catch, parce qu’il n’y avait que ça." Je souris faiblement avant de me rendre compte que je n’ai plus l’air si pleine de joie alors je me reprends et m’empresse de retrouver le sourire en rajoutant : "Mais c’est génial, il y a des histoires, c’est comme un soap, en fait, avec des personnages, des rivalités, des fois des histoires d’amour et tout. Et surtout, y’a de la castagne !"

" J'admets que je ne me suis jamais vraiment intéressé au sujet, je suis plus branché boxe ! "

"Oh, c’est génial la boxe ! Tu regardes seulement des matchs ou bien tu pratiques ?"

Vu sa carrure, il ne me semblerait absolument pas ridicule sur un ring. Et je n’ai pas tort. Il m’explique qu’il a commencé la boxe assez tôt, pendant son adolescence et qu’il a continué. Il a l’air d’aimé ça, ça se voit à sa façon d’en parler, à son sourire et à ses yeux qui pétillent. Je souris, en le dévorant presque du regard : il me fascine en réalité. C’est vrai que la boxe, c’est plutôt sexy venant de la part d’un homme, mais en vérité, ce qui me charme, c’est de voir ce que la boxe semble lui apporter. Je ne dis pas que ça ne me plaît pas, parce que je rêve de voir Noah sur un ring, maintenant, seulement, ce qui me plait encore plus, c’est son regard.
La serveuse nous propose des desserts et c’est presque à regret que je décline la carte : les milkshakes avaient l’air délicieux. Et la compagnie de Noah tout aussi plaisante. Mais une promesse est une promesse, et je pense avoir suffisamment laissé Ashton de côté, aujourd’hui. Je porte ma main à mon sac pour récupérer mon portefeuille mais Noah est plus rapide que moi et dégaine sa carte de crédit. Je vais pour protester mais il insiste pour m’inviter. En fait, il ne me laisse guère le choix.

"… Mais ! Mais ça n’a pas de sens, en plus j’en ai pour plus cher que toi et… Pff… Merci… Mais la prochaine sera pour moi ! Je déteste avoir des dettes."

Je lui souris. Oui, je crois que je viens de lui demander de façon subtile de remettre ça. Parce que clairement, j’ai adoré passé cette soirée en sa compagnie. Nous nous levons et quittons le Diner pour retourner au campus.

"Tu n’étais pas obligé, tu sais… Mais merci… J’ai passé une très bonne soirée…"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 167
Amours : Chicago
Affinités : Manu, Chris, Tofi xD, soeurette
Date d'inscription : 14/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Sam 13 Fév - 20:19

Je lui tient la porte et tandis que nous sortons. Elle a dit que la prochaine fois ce serait pour elle. La « prochaine fois ». J'essaie de ne pas avoir l'air trop satisfait alors que nous prenons le chemin du retour. Merde, j'ai vraiment pas envie que cette soirée ne s'achève. Nous marchons un moment en silence et mon téléphone sonne. Je m'excuse et m'apprête à décrocher lorsque je m'aperçois qu'il s'agit de mon père. Je me raidis légèrement, jette un coup d’œil à Luella puis décide de ne pas répondre. Les conversations avec mon père ne sont jamais un moment de plaisir pour moi. Lui et moi on ne s'entend pas très bien pour dire les choses simplement. Lui et ma mère avaient seize ans lorsque ma mère est tombé enceinte. Elle est morte pendant l'accouchement et mon père, après avoir lutter avec son chagrin, à assumer du mieux qu'il a pu son rôle de père mais il était loin d'être prêt. C'est ma grand-mère qui m'a élevé et je ne lui en veux pas pour ça, je comprend. Mais le truc que lui et moi n'avons que seize ans d'écart et j'ai parfois l'impression d'avoir un grand-frère particulièrement casse couilles qui se prend pour un père. Lui et moi on se ressemble trop, on est sanguins et il est rare que l'on ai une conversation qui ne finissent pas sans que l'un de nous parte en claquant la porte. Sa relation avec Anna est beaucoup plus saine que la nôtre.
Je réalise éventuellement que je fixe mon téléphone comme un parfait idiot et que Luella me regarde toujours étrangement.

C'est mon père, lui dis je en me raclant la gorge. C'est un SEAL et il n'appelle que quand il peut mais... "

Mais quoi ? Mon papa est un super-militaire avec qui j'ai du mal à communiquer ? Je pense que je vais lui épargner la séance de thérapie.

« Quoi ? Tu fais une drôle de tête, ça va ? »

Elle hoche la tête avant de lâcher un petit rire et me dit que son père aussi est militaire. Drôle de coïncidence, et je ne peux m'empêcher de noter que parler de son père n'a pas l'air d'être son sujet préféré. Tant mieux, ça nous fait un nouveau point communs.

« Relations paternelles compliquées chez toi aussi? »

Elle acquiesce et je lui présente mon bras.

" On parlera des sujets fâcheux une autre fois. "

Elle me sourit, prend mon bras et je m'aperçois que nous arrivons près de l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Chicago
Amours : Le papier Canson
Affinités : Ashton
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: The Diner   Mar 16 Fév - 13:21

On s’est arrêté de marcher et Noah fixe son téléphone, l’air un peu absent. Il n’a pas l’air de vouloir répondre et un instant je me demande s’il ne s’agirait pas d’une autre fille, du genre un peu plus officielle, celle-ci. Alors je suis là, j’attends qu’il prenne une décision – et éventuellement qu’il me dise que c’est sa copine et que du coup notre petite soirée prend fin, là, maintenant. Mais par pitié, qu’il le fasse vite parce que je commence à stresser, là, en attendant ce qui me semble une éternité. Et puis, comme si Noah pouvait lire dans mes pensées, il finit par m’annoncer, en se raclant la gorge :

" C'est mon père."

Je suis quand même soulagée, un instant : son père, c’est vachement mieux qu’une petite-amie. Malheureusement, je ne sais que trop bien ce qu’il veut dire, ce regard, quand on parle des parents. Après tout, je suis bien placée pour le savoir : entre une mère irresponsable et un père tout simplement démissionnaire…

" C'est un SEAL et il n'appelle que quand il peut mais... "

Je hausse les sourcils de surprise, et je reste un peu bouche-bée : est-ce que c’est une farce ? C’est quand même un odieux hasard que nos pères soient tous les deux SEAL. Je dois faire une drôle de tête car Noah ne manque pas de me le faire remarquer. Je hoche la tête et lâche un petit rire : je peux toujours lui faire part d’une des seules choses que je connaisse à propos de mon père.

"Oui, c’est juste que… Mon… haha… Mon ‘père’ aussi est un SEAL alors…" je grimace un peu : je crois que les guillemets autour de ‘père’ se sont un petit peu trop entendu. Mais je n’y peux rien, je n’ai jamais grandi avec mon géniteur. Il aurait pu être un simple donneur de sperme que ça n’aurait rien changé à notre relation à tous les deux.

" Relations paternelles compliquées chez toi aussi ? "

Je ne peux rien lui cacher… J’acquiesce et il me présente son bras que j’attrape aussitôt, tandis qu’il remet à plus tard les sujets fâcheux : et ce n’est pas pour me déplaire. On échange un sourire et on arrive un peu trop rapidement au campus. Je soupire un peu de déception et j’entortille mes doigts un peu nerveusement. C’était une excellente soirée. Noah m’accompagne jusqu’aux marches de l’esplanade et je profite de deux marches de plus que Noah pour le regarder plus facilement dans les yeux. Je lui souris :

"J’ai passé une excellente soirée… Merci beaucoup, Noah… Tu me tiendras au courant, pour ce fameux concours… "

Je me mords la lèvre inférieure et je lui réclame son téléphone. Quand il me le donne, j’en profite pour composer mon numéro et ainsi obtenir le sien en me faisant biper. Je lui tire la langue et lui rends son téléphone.

"Comme ça je pourrais prendre de tes nouvelles…"

Je lui souris puis me hissant sur la pointe des pieds, je dépose un baiser sur la joue râpeuse de Noah.

"Bonne soirée, Noah… Et encore merci…"

Un sourire encore, puis je disparais dans un couloir… en tapant déjà un message pour Noah…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Diner   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Diner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Diner entre maitre et apprenti
» Diner aux chandelles [PV Ion]
» [abandonné] Invitation à diner [PV John]
» Let's go diner sweet face [Avery][HOT]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deep Water :: A new beginning :: Lieux :: Outside :: Centre Ville-
Sauter vers: