Gigantesque université où tout est permis ou presque !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour la ' démonstration '

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rafael Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 6
Amours : heu ... Rose ?
Affinités : Major Gun xD
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Pour la ' démonstration '   Mar 15 Juil - 19:46

Il n'y avait pas vraiment beaucoup de matériel à sortir de la fourgonette mais Rafael aida quand même le reste de la troupe à sortir les cibles et tout ce qui va avec. Il ordonna juste qu'on laisse les armes à l'intérieur pour le moment.
Quelques élèves s'étaient approchés afin de mieux observer le spectacle qui avait pris place dans la grande cour, juste devant le bâtiment. Rafael n'y prêta qu'une futile attention, la seule chose qui l'intéressé lui c'était de voir ses enfants ... même s'il savait pertinemment que l'aîné d'entre eux ne lui offrirait pas un acceuil forcément chaleureux. Il poussa un soupire en pensant à son fils. Il savait très bien qu'il était coupable de leur relation quasi-inexistante et il savait aussi que Noah ne pourrai pas lui pardonner parce que celui-ci avait eut l'impression d'être abandonner. Après tout il n'avait peut être pas tout à fait tort ... . Noah était un homme maintenant et Rafael ne pouvait pas le forcer à le voir ou non. Son fils avait son libre-arbitre et aussi difficile que cela puisse être, Rafael n'avait d'autre choix que de courber l'échine. Il n'avait jamais eut d'autorité sur Noah, il n'allait pas commencé maintenant.
Mais si Noah avait pris la peine de connaître toute l'histoire, il ne cultiverai peut être pas une haine aussi forte pour son père.

Rafael n'aimait pas se plaindre et pourtant Dieu sait que sa vie ne fut pas simple. Quand il été jeune, il n'en fesait qu'à sa tête jusqu'au jour où les choses ont mal tournés et qu'il a finit en maison de correction ... d'où il a réussi à se faire renvoyé.
Mais bref, la vie de Rafael, nous verrons ça plus tard.

Une fois que tout fut déchargé, Carvahllo s'approcha de son supérieur s'installa à côté de lui, c'est à dire assis sur un petit muret. Ils étaient habillés en civils si bien que personne ne pouvait se douter que l'un était, depuis plus de 25 ans maintenant, le supérieur de l'autre. Mais Rafael considérait plus Gregory comme un second père que comme son officier.
Après avoir passé la main dans sa barbe de trois jours, Rafael interrogea le major Gunwalls sans pour autant le regarder:

"Ca va durait combien de temps ce cinéma ?"

Il trouvait ça légèrement ridicule de faire une 'démonstration' de leurs moyens et de leurs objectifs devant une bande de jeunes soit-disant 'adultes' ressemblant plus à des adolescents prépubères qu'à des grandes personnes.
Mais l'état-major avait parlé et malgré tout et ils devaient obéir.

Rafael scrutait les alentours et accorda enfin un regard aux étudiants venu inspéctés les lieux. Au bout d'un moment ses yeux vert si semblables à ceux de ses enfants s'arrêtèrent sur un jeune homme qui lui ressemblait beaucoup. En fait Rafael et Noah avait tout en communs qu'ils l'avouent ou non. La façon de parler, les mimiques, les tics, la même démarche, le même regard ....
La seule chose qu'ils avaient de différent c'était le sourire. Parce que Noah avait hérité du sourire de sa défunte mère. Jin ... le coeur de Rafael se serra et durant un instant des images du passé se surperposèrent à la vision de son fils.

" Oh Carvahllo vous m'entendez ?!"

Rafael ferma brutalement les yeux et tourna la tête vers Gregory qui venait de lui administré un coup de sa canne dans le tibia.
Il écouta d'une oreille distraite ce qu'était en train de lui raconter son supérieur mais ses yeux restés fixer sur Noah. Lui ne semblait pas l'avoir vu et pour Rafael, c'était tant mieux. Il voulait continuer de l'observer pendant un petit moment encore ...


Dernière édition par Rafael Carvahllo le Mar 15 Juil - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 5
Amours : Me, Nobody else
Affinités : Carvahllo
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Mar 15 Juil - 20:40

On l’appelait l’inspecteur des travaux terminé, car, grâce à son grade -certes peu élevé- ainsi que son handicape, le Major Gunwalls pouvait se payer le luxe de regarder sa petite troupe travailler. Bon, elle ne faisait rien de transcendant, juste déballer le matériel nécessaire, bref, la tâche ingrate. Et puis à vrai dire, le Major mettait beaucoup de mauvaise volonté dans cette journée porte ouverte. Il trouvait ça vraiment pitoyable: qu’est-ce que vous voulez apprendre sur la défense d’un pays en une journée?
C’est donc d’un air morne qu’il regarda toute sa petite troupe qui s’activait, devant lui, lui demandant parfois quelques instructions auxquelles il répondait par monosyllabe ou bien par des gestes vagues.
Ecrasant sa joue de son poing, il resta ainsi posé sur son muret, jusqu’à ce que Rafael le rejoigne. Son sous-fifre le questionna alors. Ce qui lui plaisait, au Major, c’est que malgré leur éternelle chicane, lui et Rafael avait souvent eu les mêmes points de vue. Il n’était pas qu’un simple soldat, pour lui. Il était son poulain, son favoris, son ami même, et il l’avait prit sous son aile depuis 25 ans déjà.


« J’en ai trouducune idée, mon p’tit. Mais ça me donne déjà la nausée. »

Ils restèrent tous les deux silencieux, fixant d’un air égaré les morveux qui se rapprochaient de l’activité comme des touristes l’auraient fait devant la cage d’un macaque, dans un zoo. Plutôt perturbant.
Après un long soupire, Gregory finit par s’exclamer:


« Bon… Bah il n’manque plus que nous. »

Il se laissa tomber du muret, très doucement, et replaça sa canne pour bien se maintenir. Sa blessure à sa jambe ne lui faisait plus autant mal, mais il gardait tout de même des séquelles. Dont une bonne perte d’équilibre. Pourquoi était-il encore dans l’armée? Parce que malgré son sale caractère et son humour noir, il était l’un des meilleurs instructeurs, et avant de passer instructeur, le Major se trouvait bien au-dessus de ce pitoyable grade. « Par grâce » et en remerciement pour toutes ses années de fonction, on lui avait accordé ce poste. Bien le merci… Mais il n’avait pas craché dessus. Parce qu’à part l’armée, il ne lui restait plus rien. Pas de famille, pas d’attache. Autant dire parfait pour une carrière militaire, si il venait à disparaître. Alors les missions vertueuses, ça le connaissait. Bien sûr, son handicape faisait qu’il se trouvait un peu en retrait, ou bien en observateur, mais il avait de solides bras à sa disposition -Carvallho - et n’en était pas moins bon tireur.

Le Major avança de quelques pas, puis fit de nouveau face à son sous-fifre qui n’avait pas bougé d’un poil, apparemment perdu dans ses pensées. Heureusement, il connaissait un merveilleux moyen de le faire redescendre sur terre. Un bon coup de canne dans les tibias. L’action eut son effet et Grégory, après l’avoir interpelé, protesta:


« Vous attendez quoi? Qu’on soit assiégé par une bande d’adolescents boutonneux? »

Certes, des adolescents d’une vingtaine d’année passée.
Alors qu’ils se dirigeaient tout deux vers la camionnette pour passer leurs uniformes, un jeune homme que Rafael ne lâchait pas des yeux attira le regard de Grégory. Il savait que ses enfants étaient inscris dans cette université, il le lui en avait déjà vaguement parlé. Le jeune homme, à vrai dire, ressemblait énormément à son père, et lorsqu’il entrevit son sourire, le Major Gunwalls se vit propulser 26 ans en arrière. Ses deux meilleurs éléments qui s’entendaient comme chien et chat et qu’il avait finalement retrouvé dans un drôle d’état dans son propre bureau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafael Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 6
Amours : heu ... Rose ?
Affinités : Major Gun xD
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Mar 15 Juil - 23:35

« Vous attendez quoi? Qu’on soit assiégé par une bande d’adolescents boutonneux? »

Esquissant un sourire en coin, Rafael jeta un regard en biais à son supérieur. Il s'apprêtait à sortir une pique à Gregory mais, se souvenant de la canne de ce dernier, il se ravisa pour lui répondre:

"Eh quoi ? Ca ne vous plairait pas d'être assailli par une centaine de jeunes filles en chaleur ? Hmm ... un ténébreux militaire boitant comme vous ... Vous auriez peur de ne pas assurer ? Vous êtes rouillé ?"

Le sous-entendu d'impuissance de son supérieur lui valu quand même un coup de canne. Rafael s'éloigna un peu pour se protéger des coups et finalement il reporta son regard sur son fils. La petite rousse qui l'accompagnait semblait intrigué par ce qu'elle voyait et bientôt Rafael se rendit compte que Noah l'avait vu.
Il le regardait d'un air froid et au bout d'un moment le jeune homme détourna les yeux pour répondre à ce que sa compagne lui demandait.
Rafael n'esquissa pas un geste et finit lui aussi par détourner les yeux. Le regard que lui avait adressé Noah suffit à le convaincre qu'il n'était pas le bienvenue ici. Mais Rafael n'insistera pas, comme d'habitude parce que cela risque encore de faire des étincelles.

Une petite demi-heure après, Rafael avait revêtu l'uniforme obligatoire à son statut et il attendait patiemment les ordres du major.
Il aperçut enfin une silhouette familière qui venait vers lui, tout sourire et accompagné d'une toute petite puce et d'un jeune homme que Rafael ne connaissait pas.
Le soldat acceuilli sa fille en la serrant longuement dans ses bras et après les échanges habituels entre un père et sa fille-chérie Rafael se tourna vers Ashton et, le regardant d'un air méfiant, il demanda à sa fille en potugais:

"Et lui c'est qui ?"

A voir la réaction de sa fille qui se mit à rougir, Rafael comprit qu'il s'agissait là de son petit ami. D'ailleurs elle le luit confirma mais en français cette fois:

"Papa je te présente Ashton, Ashton voici mon père, Rafael."

Levant un sourcil celui qui avait juré sous la bannière de défendre son pays jaugea un instant ledit Ashton. Il avait toujours eut du mal à accepté le fait que ça fille puisse fréquenté. Et même si aujourd'hui elle été majeure, l'était d'esprit de Rafael ne changeait pas. On ne touchait PAS à sa Anna.

Il fit face à Ashton et, s'exprimant en coréen - supposant par là qu'Ashton été coréen - il fit comprendre à Ashton, essayant de ne pas buter sur les mots, que lui n'était pas enchanté de le connaître .... Avec son amabilité habituelle digne de la famille Carvahllo dans ses mauvais jours ...

Il n'aima pas le regard que le jeune lui renvoya et, plissant les yeux, il se tourna vers sa fille et lui demanda comme si Ashton n'était pas là:

"Il est muet ton copain ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Mer 16 Juil - 0:06

Tiens, c'est marrant, avant même de le connaître, je ne l'aimais pas trop son père... :/ Je suis japonais, mais ayant un ami dont la mère est coréenne, je connais quelque bride, et je comprend largement qu'il ne m'accueille pas du tout chaleureusement. cependant je ne répond pas. je me contente de le fixer avec mécontentement: il me déplais vraiment...

"Il est muet ton copain ?"

Du tac-o-tac, dans un français parfait, je lui répond:

"Je ne parles pas coréen."

Il m'ignore et je ne lâche pas l'intensité de mon regard. Soudain, j'aperçois Lou, et avant que M. carvahllo et moi ne nous étranglions, je m'adresse à ma princesse:

"Je reviens, Hime."

Je dépose évidemment un baiser sur ses lèvres. Puis me doutant de la réaction du papa, j'en dépose un deuxième, avant de m'adresser au père, un sourire railleur et sur un ton ironique:

"Au plaisir, monsieur Carvahllo"

Un signe de tête puis je rejoins Lou.

"Hey Lilou!.... Hey Noah.... Je euh... Anna et moi.... =) "

Lilou devient hystérique et se jète dans mes bras. u_u'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 167
Amours : Chicago
Affinités : Manu, Chris, Tofi xD, soeurette
Date d'inscription : 14/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Mer 16 Juil - 0:33

Luella à l'air très intéressé par tout ce qui se passe autour de nous et moi je m'efforce d'être attentif à ce qu'elle me dit même si de temps en temps je glisse des regard en direction de mon père. J'éspère juste qu'elle n'a rien remarqué je n'ai pas envie de subir un interrogatoire maintenant.

J'aperçois Ashton et Anna en compagnie d'une petite fille que j'identifi comme la dernière de la famille Faris et qui ressemble à son frère aussi bien physiquement que sur le plan caractère.

Du coin de l'oeil je vois qu'Ashton et mon père échangent quelques paroles.
Puis il embrasse Anna ce qui me surprend un peu et s'avance vers nous.

"Hey Lilou!.... Hey Noah.... Je euh... Anna et moi.... =) "

Luella se jette littéralement dans ses bras et je m'approche d'eux un sourire en coin flottant sur mon visage.

"Vous avez mis le temps ... "

Lou exprime sa joie d'hystérique et lorsqu'elle s'est un peu calmé je m'adresse à Ashton:

"Je suppose qu'il n'a pas été spécialement aimable avec toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Chicago
Amours : Le papier Canson
Affinités : Ashton
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Mer 16 Juil - 13:18

"Noah? Noooo-aaaaah? Tu m'écoutes?"

Il avait enfin tourné la tête vers moi en faisant mine de rien, mais je sais bien qu'il y a quelque chose qui le tracasse. Simplement en le regardant, mais aussi par le fait qu'il serre ma main de plus en plus fort.

"Ma main va bleuire, mon coeur..."

Il relâche l'étreinte et esquisse un sourire. Quelque chose ne va vraiment pas...

"Si tu veux... on s'en va hein?"

Il n'avait pas eu le temps de répondre que déjà Ashton nous avait rejoins. Il parle en morce mais les quelques mots qu'il divulgue ne font pas de vagues pour Noah et moi. Je lui saute dans les bras, hystérique:

"C'est supeeeer! C'est géniaaaaaaaaaaaal! Chuis contente chuis contente chuis contente :bravo: :genial: :jaime: !"

"Vous avez mis le temps ... "

Bah, les gens ne sont pas tous comme nous, mon amour... Je me demande si AShton et Anna ont conclue dans la salle de musique... Nan. Ash' n'est pas de ce genre... u_u'

Je me calme enfin, déposant un gros baiser sur la joue d'Ashton et revenant ensuite me nicher contre le torse de mon chéri -chuis tellement fière de pouvoir dire ça Very Happy.

"Je suppose qu'il n'a pas été spécialement aimable avec toi ?"

"Qui ça, Il?"

Je cherche du regard Anna et la trouve en compagnie d'un homme, il est de dos.

"Monsieur Carvahllo. Et, si on omet le fait qu'il est désagréable... Nan, m'a pas fait un très bon accueil..."

Papa Carvahllo? Je sens Noah se raidir lorsqu'il entend "Monsieur Carvahllo". Il ne semble pas trop aimer le terme... A moins que ce soit son père carrément... Je repense aux choses que j'ai vu, et j'ai comme un doute...

"Oh...."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 188
Localisation : Chicago
Amours : Virgule
Affinités : Noah,Sasha, Adrian, Virgule,
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Mer 16 Juil - 15:09

J'ai longuement hésité entre gifler Ashton ou bien lui sauter au cou. Et puis il est parti et je n'ai rien fait à part baisser les yeux devant mon père, toute penaude. On est ensemble depuis à peine 30 minutes et c'est déjà la guerre entre mon père et lui. Ca me casse le moral et du coup je n'ai plus qu'une envie c'est de m'enfuir en courant. Je ravale mes larmes et pousse un soupir. Je me retourne et découvre avec angoisse qu'Ashton est en train de bavarder avec Luella et .... Noah. Génial comme si les choses n'étaient pas assez catastrophiques.

" Et elle, c'est qui ?"

" Luella ... la copine à Noah .... Qu'est ce qui y'a, pourquoi tu fais cette tête ?"

" ... Je n'sais pas son visage me rappelle vaguement quelqu'un ... j'dois me tromper."

" Ah "

Qu'est ce que je vais bien pouvoir raconter à Ashton ? Si jamais il ne voulait plus me voir à cause mon père ?
Non Anna dis pas n'importe quoi, il est pas comme ça ...

" Arrêtes de faire cette tête. On s'est pas vu pendant 6 mois tu vas pas commencer à faire la gueule à cause de lui ! Faut que j'y aille mais je compte sur toi pour qu'on se voit plus tard! Si tu pouvais accorder au moins une après-midi à ton père ça lui fesait plaisir "

J'acquiesse d'un hochement de tête, il dépose un baiser sur mon front et tournes les talons.
Je reste là comme une idiote, tenant toujours Leah par la main. Elle n'a pas bougé mais à levé ses grands yeux noisettes vers moi.

" T'es triste ?"

"Non. Juste déçut ... "

Je fais demi-tour et rejoint Luella, Ashton et Noah, tenant toujours Leah par la main. Arrivée à leur hauteur je lance un regard navré à Ashton et Leah prend sa main. Je la lâche et me tourne vers mon frère:

"Ca t'aurais tuer de faire un effort pour une fois ?"

Ma voix est à la triste et froide. Je lui en veut parce qu'encore une fois le peu de temps où je vais voir mon père tous deux vont être agacés et c'est encore moi qui vais tout prendre dans la gueule.

"Quand est ce que vous comptez vous conduire en adultes tous les deux ?"

Je suis au bord des larmes alors, jetant un dernier coup d'oeil à Ashton je murmure, la voix tremblante :

"Excusez moi ... "

Et je m'enfui en courant, les plantant là.

_________________


Dernière édition par Anna Carvahllo le Lun 15 Déc - 23:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Mer 16 Juil - 23:13

"Ca t'aurais tuer de faire un effort pour une fois ?"

Sur le coups, j'ai peur qu'elle parle de moi, mais je comprends alors qu'elle s'adresse à son frère. J'observe la scène silencieusement: apparemment, j'suis pas le seul à le trouver désagréable, M. Carvahllo... Je sens qu'elle est au bord des larmes lorsqu'elle annonce:

"Quand est ce que vous comptez voux conduire en adultes tous les deux ?"

Je n'ai pas à me mêler de ça, normalement, mais quand je la vois s'enfuir en courant, évidemment mon coeur en prend un coup: j'ai jamais supporté de voir les filles pleurer: alors celle pour qui mon coeur bat, je ne vous raconte pas. Tout d'un coup, j'ai peur, et je me sens pousser des ailes lorsque je me lance à sa poursuite, après avoir demandé à Leah de rester avec Lou et Noah. Lou se sent visiblement mal et elle essait de faire sourire Leah pour ne pas qu'elle s'inquiète. Voyant que Noah esquisse un pas je le devance:

"Non, j'y vais..."

Je la rejoins enfin, même si je dois avouer qu'elle cours plutôt vite... Je l'attrape par le bras et la fait doucement tourner pour me faire face pour la prendre brusquement dans mes bras, l'une de mes mains caressant ses cheveux, je lui fais nicher son visage contre mon torse:

"hé, princesse, du calme... Qu'est-ce qui ne va pas?..."

Je dépose un baiser sur son front et la berce calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Faris

avatar

Nombre de messages : 61
Amours : //
Date d'inscription : 14/05/2008

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 17 Juil - 0:19

{ Leah }

Même si elle n'avair pas tout enregistré de la conversation, Leah avait parfaitement compris quelque chose clochait.
Elle se trouvait maintenant avec Noah, qu'elle connaissait déjà, et une autre fille à la chevelure rousse.

Maintenant que Anna était parti en courant et que Ashton l'avait suivi, Leah voulait retrouver son frère. Elle n'avait pas peur non, Noah été gentil, elle avait confiance en lui. Il était le seul à accepter de jouer à la dinette lorsqu'il venait chez elle et en plus il avait réparer la jambe de Monsieur Rise. Aussi c'est tout naturellement qu'elle se mit entre lui et l'autre fille. L'autre fille essaya de la rassurer mais Leah n'y prêta guère attention et lui demanda:

"C'est toi Lilou ?"

Après la réponse de Luella, Leah enchaîna:

"T'es la chérie à Noah alors. Tu sais Noah il jou à la dinette avec moi quand il vient à la maison et même qu'il a réparé Monsieur Rise, regardes"

Leah leva Monsieur Rise vers Luella et lui sourit en lui indiquant la patte du lapin en peluche.

"C'est vrai que t'en a un aussi de doudou ? C'est Ashton qui me l'a dit. C'est vrai ? Hein dis ?"

Après une petite pause, Leah fit s'accroupir Noah et lui chuchota au creux de l'oreille:

"Tu vas te marier avec elle ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 5
Amours : Me, Nobody else
Affinités : Carvahllo
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 17 Juil - 1:37

"Eh quoi ? Ca ne vous plairait pas d'être assailli par une centaine de jeunes filles en chaleur ? Hmm ... un ténébreux militaire boitant comme vous ... Vous auriez peur de ne pas assurer ? Vous êtes rouillé ?"


Pour toute réponse, le sous-fifre hérita d’un coup de canne puis finalement, le Major finit par répondre:

« Pour qui vous me prenez, Carvahllo? Comme si j’étais du genre à reluquer une gamine avec une poitrine façonnée par les dieux, des jambes interminables, et un fessier rebondie et qui, par-dessus tout, pourrait être ma fille… Vraiment… je suis… outré… »

Il attira alors Rafael pour lui dire, sur une parodie du ton de la confidence:

« Vous avez vu la petite brune là-bas, avec les yeux verts? Sexy non?… Un problème? Oh, c’est votre fille… je ne l’aurais JAMAIS deviné… Vraiment… »

A vrai dire, il l’avait déjà vu en photo et jouez bien évidemment avec les nerfs de son sous-fifre préféré. Il l’abandonna pour aller se changer, titubant jusqu’à la camionnette. Entre temps, il batailla avec un drôle d’individu avec des lunettes de vision nocturne qui le traitait d’un nom à consonance plutôt débile que latine.


Il ressortit, une demi-heure après, propre comme un sous neuf, sans aucune de ses décorations puisqu’il trouvait ça bien superflu et qu’il n’aimait pas les couleurs. Il portait juste à l’épaule l’insigne obligatoire du Major: un galon avec un liseré rouge auquel était adjoint une soutache:

Alors qu’un brave soldat venait lui proposer de l’aide, le Major Gun - comme il se plaisait à se faire appeler- la refusa poliment:

« Vous voulez que j’vous botte le cul, Cooper? Nan mais ho, vous m’prenez pour quoi, un handicapé? Non mais… Où va le monde…. »

Hrem… Poliment…
Bref, il fit donc le tour des personnes présentes, faisant un tri sélectif dans sa tête:

« Lui c’est pas la peine… Lui il a l’air d’un looser… Oh, la tête de vainqueur…Hm… trop chétif…. Oh ciel! Trop gros! Hm… »

Puis il s’arrêta sur un petit groupe qui attira son regard: un jeune homme de très bonne allure, une rouquine et une petite fille. Il tituba jusqu’au dit groupe.

"T'es la chérie à Noah alors. Tu sais Noah il jou à la dinette avec moi quand il vient à la maison et même qu'il a réparé Monsieur Rise, regardes"

La rouquine souriait avant de répondre:

« Ah? Mais c’est super, ça! Maintenant je sais qu’il ne sais pas uniquement jouer qu’au docteur… »

"C'est vrai que t'en a un aussi de doudou ? C'est Ashton qui me l'a dit. C'est vrai ? Hein dis ?"

« Oui, même que je suis sûre que ton Monsieur Rise et ma Madame Pirouette s’entendraient bien. ^^ »

Le temps qu’il arrive, Greg’ pu constater que la petite fille chuchota quelque chose au jeune homme. Il attendit qu’il lui réponde avant de tendre sa canne devant lui, poussant le ventre de Noah:

« Vous! »

Il fit un arrêt… Il le connaissait… Il l’avait déjà vu… Mais oui!

« C’est pas vous dans la pub Tassimo?… Non?… Merde… »

Mais, fixant de mieux en mieux le jeune homme et entendant la voix de son horripilant sous-fifre, il tilta:

« Oh… Je vois… »

Il le fixa, le dévisageant, puis rejoignit son horrible sous-fifre:

« Carvahllo, vous titillez mon transit intestinal, là… »

En gros, vous me faite chier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafael Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 6
Amours : heu ... Rose ?
Affinités : Major Gun xD
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 17 Juil - 2:29

Même s'il sentait qu'il n'allait le porter dans son coeur, ledit Ashton semblait avoir du caractère. Et, selon Rafael, c'était un bon point. Il fallait bien que Rafael se défoule sur quelqu'un et le fait que ce garçon soit le petit ami de sa fille-adorée était une parfaite excuse.

Il laissa sa fille pour aller à la rencontre de son major. Evidemment celui-ci avait disparu. Gregory avait beau avancé avec une canne il avait l'art et la manière de disparaître plus vite qu'il n'en faut à un coureur de haut niveau pour courrir un cent mètre.

"Oh Cooper ! Arrêtes donc de te branler et dis moi où est parti le major ?"

"Bin je viens de lui proposer mon aide et il est parti par là ... "

"Et t'es encore en vie ? C'est étonnant ... "

Il parti sans dire un mot.

"Majoooooor ? Majooooooor Gunwaaaaaalls !! Montrez vouuuus ! Je vais vouuus trouveeeezz !! Vous n'm'échaperez paaas !"

Un soldat s'arrêta en face de lui, les yeux ronds. En effet Rafael, en prononçant ces mots, avait employé une voix suave et chaude. Il dévisagea le soldat et, prenant soudain l'air outré, il posa ses mains sur ces hanches et s'écria:

"Qu'est ce que t'as, toi ? Tu comprends pas l'amour fou d'un soldat pour son supérieur, c'est ça ?"

Le soldat, ne préférant rien répondre de peur des représailles préféra s'eclipser. Il aurait pu répondre bien sûr, Rafael avait l'air d'un con qui plus est mais tout le monde savait ici qu'il ne fallait pas se frotter au soldat Carvahllo. Les jeunes recrues ne savait pas réellement pourquoi et à chaque fois qu'il demandé personne ne leur répondait. Pourquoi ? Parce que, sans avoir forcément peur de lui, " l'état major" sait de quoi est capable Rafael et s'il n'avait pas eut cet incident une vingtaine d'années auparavant cela ferai belle lurettes que Rafael serait monté en grade.
Gunwalls et Carvahllo étaient deux noms qu'il valait mieux éviter de provoquer. Les deux éléments ayant un passé trouble, étant très proche et en plus, étant tout deux les éléments les plus doués de la base.

« Carvahllo, vous titillez mon transit intestinal, là…

" Pourquoi ? Vous êtes encore constipé ? Votre couche et sous le siège passager dans le fourgon ..."

Ils se chamaillèrent un instant et enfin, sous la menace, Rafael s'éloigna. Il retrouva Cooper qui s'évertuait à clouer au mur une feuille blanche afin que les élèves souhaitant se rendre au 'pseudo-entraînement' du lendemain inscrivent leurs noms sur la fiche.
Cela fesait trois fois que Cooper frappait son pouce au lieu du clou. Rafael, déséspéré par le soldat s'approcha et lui prit le marteau des mains:

"Même pas foutu de poser un clous! On vous apprend quoi dans vos nouvelles écoles ? Bon aller, casses toi, retournes donc t'astiquer puisque visiblement ça tu sais faire ... "

Clouant la feuille au mur, Rafael se dit qu'avec un peu de chance, et s'il y avait des volontaires, ce serait sans doute la meilleure partie du programme.

" C'est ici qu'on doit écrire son nom ?"

Rafael sursauta et se retourna vers la provenance de la voix. Il fut surpris de voir que la voix appartenait à la petite rousse qui accompagnait Noah tout à l'heure. Noah qui, au passage, avait disparu ...
Se gardant bien de tout commentaires, Rafael lui répondit qu'en effet c'était ici. Le physique plûtot chétif de la fille amusa Rafael mais il se contenta d'un sourire en coin. Lorsqu'elle fut parti il lu le nom dur la fiche:

"Luella Gunwalls"

...

Gunwalls ...

Et, se tournant vers on supérieur:

"Gunwalls ??"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 185
Localisation : Chicago
Amours : Le papier Canson
Affinités : Ashton
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 17 Juil - 15:28

Je ne sais pas pourquoi, mais le grand type près des inscriptions me dit quelque chose. C'est une fois que je suis partis que j'ai compris qu'il s'agissait du fameux M. Carvahllo, ben oui, rappelez vous, je l'ai vu de dos tout à l'heure. Le plus dingue, c'est qu'on dirait vraiment Noah mais en plus vieux. Il est quand même sexy le père de mon chéri... °°
Mais non c'est bon, je ne suis pas une traînée -n'est-ce pas, Chris -_- - je ne vais pas me taper le père de mon chéri. Je dis juste que j'aimerai que Noah vieillisse aussi bien, et que je sois toujours là pour le voir, auprès de lui.

Après m'être inscrite, je me suis douté d'où je retrouverai Noah: il avait dis qu'il rammenait Leah à son frère, et tout à l'heure Manu était à la salle de musique. J'hésite un peu à m'y rendre: je n'ai pas envie de voir l'autre. Jusqu'à aujourd'hui, je l'avais trouvé sympatique, sa petite copine est franchement adorable et gentille. Mais là, j'ai vraiment été déçue... Bien sûr, c'est un ami à Noah, même avec ce qu'il a dit, je sais bien qu'il ne le pensait pas forcément, ou bien que c'était peut-être sur le coup de la colère, mais je suis comme ça, moi, les mots me font du mal... Je ne suis pas du genre à mettre un ultimatum genre, c'est lui ou moi. Non. Je suis même, habituellement, pas du tout rancunière. Mais ça, j'ai du mal à digérer...

Je passe la porte de l'entrée du bâtiment et me rends jusqu'à la salle de musique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 188
Localisation : Chicago
Amours : Virgule
Affinités : Noah,Sasha, Adrian, Virgule,
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 17 Juil - 15:46

Je traverse le hall en courant afin de prendre le couloir qui mène à ma chambre quand je sent que l'on m'attrape le bras pour m'arrêter.
Je n'oppose aucune résistance et je laisse Ashton me prendre dans ses bras. Je me serre contre lui, le visage contre son torse :

"hé, princesse, du calme... Qu'est-ce qui ne va pas?..."

Je renifle bruyamment en me frottant le nez contre son tee-shirt pour m'imprégner de son odeur. Au bout d'un moment je me dégage et repousse mes cheveux tout en essuyant mes larmes mais c'est peine perdue.

" Y'a que j'en ai plus qu'assez d'avoir un père frustré et un frère borné ! "

Nouveau reniflement alors que j'essai encore de m'essuyer les yeux. Et puis, la voix tremblante et la goutte au nez je lève les yeux vers Ashton et reprend:

"En plus, j'ai même pas eut le temps de t'appeler "mon coeur" que mon père te fait déjà la misère, il fait vraiment tout pour me pourrir la vie ! J'en ai assez de ressentir ce que ... "

Je m'arrête, incapable d'en dire plus. Mon ampathie c'est déclenché au moment même où mon père fesait sa petite réflexion coréenne à Ashton. Je n'ai rien compris, certes, mais j'ai parfaitement ressenti qu'il n'aimait guère Ashton.
Penaude, j'ajoute:

"Je sais pas ce qu'il t'as dit tout à l'heure mais je suis désolée. T'as pas choisit une fille à la vie facile, et ça me fait mal qu'il te rejète déjà. Pardon, je suis désolée .... "

Je renifle encore et pousse un soupir:

"Tu aurais pas un mouchoir s'il te plait ? ... Oh! J'ai mouillé ton tee-shirt en pleurant, pardon ... :kiliane: "

_________________


Dernière édition par Anna Carvahllo le Lun 15 Déc - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 17 Juil - 16:12

Nan mais... Chuis sensé être insensible à ça? J'ai envie de sécher toutes les larmes de son corps de et de construire une barrière invisible pour qu'on ne puisse plus jamais lui faire de mal...
Elle lève les yeux vers moi, et je sèches à l'aide des mes pouces les vilaines goutelettes d'eau salée qui sortent de sous ses paupières.

"En plus, j'ai même pas eut le temps de t'appeler "mon coeur" que mon père te fait déjà la misère, il fait vraiment tout pour me pourrir la vie ! J'en ai assez de ressentir ce que ... "

Je souris à l'appellation "mon coeur" puis lorsque la fin de sa phrase sombre dans un souffle, je repense à ma petite discution avec Manu. Anna est une occultière. Ca ne change rien pour moi, ça change tout pour elle: je ne veux pas la voir souffrir des malheurs des autres, ni même des miens, si tant est que j'en ai. A part mon amour pour elle et le goût amère qu'il me reste de sa rencontre avec son père, très franchement, je ne vois pas ce qu'elle peut sentir chez moi... Mais... Je ne vois pas ce que je peux faire...

"Je sais pas ce qu'il t'as dit tout à l'heure mais je suis désolée. T'as pas choisit une fille à la vie facile, et ça me fait mal qu'il te rejète déjà. Pardon, je suis désolée .... "

Je souris puis dépose un baiser sur son front:

"Tu n'as pas à être désolée, et puis, de toutes façons, je me fiche pas mal de ce que pense ton père. Je n'ai pas besoin de son approbation pour savoir ce que je ressens pour toi, ni pour savoir si je mérite ou non ton amour. Ne t'inquiètes pas pour moi. Je sais exactement ce que je veux, et ça n'est pas deux ou trois phrases désobligeantes ou bien un regard glacial qui me feront changer d'avis. Parce que moi..."

Je lui fais relever la tête, posant mon front contre le sien, caressant son cou, sous son menton:

"C'est comme ça que tu me plais. J'aime tous chez toi... Même ce que tu ne me dis pas...."

Je ne veux pas lui dire que je suis au courant pour le don.

Je l'embrasse une nouvelle fois, cette fois-ci sur les lèvres, puis je ris lorsqu'elle s'excuse:

"Tu aurais pas un mouchoir s'il te plait ? ... Oh! J'ai mouillé ton tee-shirt en pleurant, pardon ... :kiliane: "

Un nouveau petit baiser et je la rassure:

"On s'en fiche de mon tee-shirt, j'ai transpirais dedans tout à l'heure... D'ailleurs j'irai bien prendre une douche... Pour le mouchoir, attends."

Je fouille dans mon sac de sport, dans lequel il y a toujours 45 000 paquets de mouchoirs, allez savoir pourquoi, ma mère en planque partout dans mes affaires. Je prends un paquet et le tend à ma princesse:

"Tiens... Mon coeur. =)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 167
Amours : Chicago
Affinités : Manu, Chris, Tofi xD, soeurette
Date d'inscription : 14/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
1/50  (1/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 17 Juil - 16:42

Hormis baisser la tête devant ma soeur, je n'ai pas su lui répondre. Je sais que c'est dur pour elle mais je ne peux PAS pardonner à mon père c'est au dessus de mes forces. Mais ça elle ne comprend pas et c'est normal ...

....

" Tu vas te marier avec elle ? "

Je sourit et m'apprête à lui répondre que je vais attendre un peu encore avant de lui demander sa main lorsqu'un type sortit de nulle part pose sa canne sur mon ventre et me pousse:

« Vous! »

" Moi "

Je le reconnait ce type, il me semble l'avoir déjà vu en compagnie de mon père je n'sais plus trop où.

« C’est pas vous dans la pub Tassimo? »

Je hausse un sourcil, hésitant entre le fait que ce type est soit fou soit ... tout simplement débile.

" Euh, non pas que je sache ... "

« … Non?… Merde… »

Il me fixe alors bizarement, comme si il avait soudain compris quelque chose. Je lui affirmerait bien que oui je suis le fils du soldat Carvahllo, en admettant que c'est à ça qu'il pense mais déjà il fait demi-tour en bougonnant :

« Carvahllo, vous titillez mon transit intestinal, là… »

Je n'insiste pas et Lou va s'inscrire pour participer au mini-entraînement organisé pour le lendemain. Personnellement j'trouve ça un peu bidon, comment tu veux comprendre en une après-midi ce que els soldats font en plusieurs années ?

"Je ramène Leah à Manu, à tout à l'heure."

Je dépose un baiser sur sa tempe et, prenant Leah dans mes bras, j'entre dans le bâtiment. Nous devons faire un arrêt pipi pour mademoiselle et je suis confronter à un dileme: je l'emmène chez les dames ou chez les hommes ? Ahah, la blague ...
Finalement je choisis un truc plus simple, je l'emmène dans ma chambre. Forcément le violoniste est là et pendant que Leah fait pipi, il me pose une cinquantaine de questions à propos du concert. A chaque fois je répond que je n'en sais rien, même quand il me demande "ca fait longtemps que tu jou de la guitare ?" . Je sais qu'il veut se montrer sympa mais moi il me saoûle.
Nous sortons finalement de la chambre et je reprend Leah dans mes bras jusqu'à la salle de musique ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 188
Localisation : Chicago
Amours : Virgule
Affinités : Noah,Sasha, Adrian, Virgule,
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 17 Juil - 18:26

"Tu n'as pas à être désolée, et puis, de toutes façons, je me fiche pas mal de ce que pense ton père. Je n'ai pas besoin de son approbation pour savoir ce que je ressens pour toi, ni pour savoir si je mérite ou non ton amour. Ne t'inquiètes pas pour moi. Je sais exactement ce que je veux, et ça n'est pas deux ou trois phrases désobligeantes ou bien un regard glacial qui me feront changer d'avis. Parce que moi..."

Ah ! Si seulement c'était aussi simple ...
Posant sa tête contre mon front il me dit:

"C'est comme ça que tu me plais. J'aime tous chez toi... Même ce que tu ne me dis pas...."

Je pince les lèvres mais ne dit rien, je ferme seulement les yeux.
Il m'embrasse, deux fois, puis me tend un mouchoir.

"Tiens... Mon coeur. =)"

Je lui sourit et me mouche bruyamment.

"Merci."

Je plonge mon regard dans le sien et je rougis. Puis, essyant mes joues mouillées je souffle:

"Evites les déclarations sinon je vais me remettre à pleurer ..."

Et puis, doucement je m'approche, je passe mes bras autour de son cou et à mon tour je l'embrasse. Le baiser est plus profond que tout ceux que nous avons pu échanger jusqu'à présent. C'est un vrai baiser d'amoureux. Je me recule à grands regrets et je niche mon visage dans son cou, sans le lâcher.

"Depuis le temps que j'ai envie de faire ça ... "

Après quelques secondes durant lesquelles je m'imprègnes de son odeur je rompt enfin le silence en me détachant de lui:

"Tu devais pas aller prendre une douche ?"

_________________


Dernière édition par Anna Carvahllo le Lun 15 Déc - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Scott

avatar

Nombre de messages : 8
Amours : Love U Ashton *_*
Affinités : All people and my sister of course !
Date d'inscription : 20/10/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 17 Juil - 20:25

Toute cette agitation au dehors, c'était trop pour une fille comme Ashley. A voir tous ces hommes en uniformes, elle sentait sa libido grimper en flèche et pour un peu elle en oublierai presque son abstinence jusqu'au mariage.
Alors, histoire de calmer ses hormones et de changer de tenue - surtout - Ashley pénétra dans le hall. Elle soupira et se mit à glousser. L'uniforme l'excitait au plus au point et ce type avec sa canne, il lui plaisait beaucoup. Elle rêvait d'avoir sa première fois avec un homme mûre ... bin oui comprenez, astiquer, ça lasse ....

Elle battit des mains comme une petite folle et alors qu'elle avançait pour prendre le chemin des dortoirs son cerveau de blonde subit un électro-choc. Elle se demanda ce que pouvait bien fabriquer son fantasme number one et son ennemie jurée. Cette petite conne de Carvahllo ... pourquoi avait-elle ses lèvres collées à celles de Mister Univers ?
Les mains sur les hanches, Ashley s'approcha et, profondément outrée elle s'exclama alors que les deux jeunes gens commençaient à partir:

"Vous excuse je, but ... what are you doing ? Darling, you forgive me ?"

Ils se retournèrent vers elle et les regard de la petite brune annonça un danger réel pour notre potiche. Seulement celle-ci trop préoccupé par l'objet de ses nuits érotiques ne s'en rendi même pas compte et poursuivit:

"Tu promettre a wedding ! With me !"

Elle battit durant 23 secondes des cils et finit par avancer jusqu'à Ashton en agitant des hanches. Puis elle finit par roucouler sous le nez du jeune homme:

"Hann ! I understand honey ! Tu vouloir rendre jalouse je et comme ça tu vouloir que je dire 'I love you' again, isn't it ?"

Elle lui caressa la joue puis passa son index sur ses lèvres:

"Tu pas besoin de cette fiente * désigne Anna * pour être sur que je aimer toi. But, it doesn't matter, come with me."

Ses mains glissèrent sur le tee-shirt de son Appolon Asiatique et elle s'exclama:

"Oh! Mais tu sentir la mort ! * se tourne vers Anna * Iidiote ! Ce être toi qui déposer son odeur moche sur lui! I hate you, bitch ! You suck !"

S'il n'y avait pas eut Ashton, Ashley aurait eut des chance de ne jamais se remettre de la volée que s'apprêtait à lui mettre Anna. Les 'bitch' dans le genre d'Anna savent aussi se défendre ... Mais déjà, Ashley fesait de nouveau les yeux doux à Ashton ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Lun 21 Juil - 20:45

Je souris et alors que je vais lui répondre que oui, je vais aller à la douche et rajouter, pour la taquiner, que si elle voulait voir mon deuxième tatouage, c'était le moment le plus propice, une vois malheureusement familière se fait entendre:

"Vous excuse je, but ... what are you doing ? Darling, you forgive me ?"

Bah ça se voit pas, Ashley? On enfile des perles là... Et je me demande combien de fois encore je dois lui expliquer que nous ne sommes plus ensemble et que d'ailleurs je crois qu'on y a été pendant une semaine à tout péter.

"Tu promettre a wedding ! With me !"

Hein? J'ai jamais promis ça moi! Je le saurais peut-être. J'ouvre la bouche, je sens ma machoire descendre jusqu'à mon genou. Ashley, jusqu'à là j'ai été patient mais...

"Hann ! I understand honey ! Tu vouloir rendre jalouse je et comme ça tu vouloir que je dire 'I love you' again, isn't it ?"

Elle caresse ma joue de son index et, fronçant les sourcils, je chasse sa main d'un geste brusque:

"Arrêtes ça, Ashley."

Mais je crois que "l'american turkey" n'a pas compris...

"Tu pas besoin de cette fiente * désigne Anna * pour être sur que je aimer toi. But, it doesn't matter, come with me."

Elle fait glisser ses mains sur mon tee-shirt et je l'attrappe fermement par les poignés:

"Je t'ai dis d'arrêter."

"Oh! Mais tu sentir la mort ! * se tourne vers Anna * Iidiote ! Ce être toi qui déposer son odeur moche sur lui! I hate you, bitch ! You suck !"

Je la relâche brusquement et lui dis sur un ton sévère:

"Et à l'avenir, je t'interdis de parler comme ça d'Anna. Ca n'est pas pour te rendre jalouse, c'est parce qu'Anna me plaît et que... Ca peut mener à quelque chose, elle et moi. Toi... Tu n'étais... qu'une erreure de parcours, désolé de te dire ça mais, je ne ressens rien pour toi, ni ai ressentit quoi que ce soit pour toi. La c'est totalement différent..."

Un dernier regard autoritaire, puis je me tourne vers Anna et lui accorde un sourire avant de reprendre sur un ton bienveillant:

"Comme Ashley a peut-être pas tord sur ton odeur... Ca te dit de prendre une douche toi aussi? ... J'te montrerais mon tatouage, princesse. =) "

Je lui tends la main et une fois qu'elle la prend, je l'attire contre moi et la serre dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 188
Localisation : Chicago
Amours : Virgule
Affinités : Noah,Sasha, Adrian, Virgule,
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Lun 21 Juil - 21:15

"Et à l'avenir, je t'interdis de parler comme ça d'Anna. Ca n'est pas pour te rendre jalouse, c'est parce qu'Anna me plaît et que... Ca peut mener à quelque chose, elle et moi. Toi... Tu n'étais... qu'une erreur de parcours, désolé de te dire ça mais, je ne ressens rien pour toi, ni ai ressentit quoi que ce soit pour toi. La c'est totalement différent..."

Là, je dois avouer que je suis ébahie devant une telle patience. Ca fait même pas une semaine que je connais Ashton et il a déjà dû lui dire une vingtaine de fois qu'il ne l'aimait pas. Malheureusement Ashley à atteint depuis des années le paroxysme de la stupidité et il pourra lui dire ça autant de fois qu'il le voudra, elle ne comprendras jamais rien.
J'crois que le pire dans tout ça, c'est qu'à chaque fois il s'excuse !

Maintenant, le voilà qui la snob et qui se tourne vers moi en souriant:

"Comme Ashley a peut-être pas tord sur ton odeur... Ca te dit de prendre une douche toi aussi? ... J'te montrerais mon tatouage, princesse. =) "

Je hausse un sourcil puis finalement mes lèvres s'étendent en un sourire coquin. Je me mord la lèvre et attrapes sa main. Il me serre dans ses bras et, avec un petit sourire en coin je glisse ma main sous son tee-shirt pour lui tapoter le ventre.

"Ok, allons y"

Je jette un coup d'oeil à ma montre et fait la grimace: il ne me reste qu'une heure et demie avant de prendre mon service.
Je pousse un soupire de déception et, glissant ma main dans celle de mon homme - han comment ca fait drôle de dire ça - je le suis dans l'escalier. Nous laissons Miss J'sert-à-rien ici, bien évidemment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafael Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 6
Amours : heu ... Rose ?
Affinités : Major Gun xD
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 26 Mar - 22:14

" Caporal ? ... Caporal ? S'il vous plait, Caporal ? "

Rafael daigna enfin tourner la tête vers le soldat.

" Heu ... je ... l'Adjudent-chef demande à vous voir et heu ... "

" Et ? "

Le soldat faisait partie de l'escouade d'environ vingt hommes qui était sous les ordres de Rafael. Il ne connaissait pas encore bien tous les noms et ce garçon était plutôt du genre discret. En fait, si certain avait ce qu'on nomme vulgairement 'une grande gueule', lui semblait avoir beaucoup de mal à s'affirmer. L'avantage avec ce soldat c'est qu'il obéissait aux ordres sans poser de questions et qu'il ne cherchait pas à jouer les caïds. Et Rafael se faisait un plaisir de remettre les petits cons à leur place. En général ils apprenaient plutôt vite.

" ... et c'est tout mon Caporal "

Rafael hocha la tête et fit face au soldat qui semblait un peu mal à l'aise. Il le regarda droit dans les yeux et d'un ton très calme il dit:

" Quand on parle à un homme, soldat, on le regarde droit dans les yeux. "

" Oui mon Caporal "

" Et quand tu t'adresse à moi tu te redresses et tu ne bafouilles pas. "

Le soldat hocha la tête et se redressa quelque peu. Rafael lui donna une tape sur l'épaule et s'éloigna sans ajouter un mot.


" Aaah ! Rafael Carvahllo "

Comme il devait le faire, Rafael salua son adjudent-chef. Moretti. Il détestait ce type. Ils étaient de la même section, ils étaient partis tout deux ensemble en mission sous les ordres de Gunwalls. Mais Moretti était une couille molle et c'était un miracle qu'il est obtenu le grade d'Adjudent-chef. Lui et Rafael n'avaient jamais réussi à s'entendre. Les hostilités entre eux avaient commencé dès le premier jour.

" C'est bon vous pouvez y aller ... Alors Caporal ? Près ? "

Rafael se força à garder une mine impassible et se contenta d'un 'oui'. L'Adjudent-chef lui posa encore quelques questions. Rafael savait parfaitement ce qu'essayer de faire Moretti: il voulait le narguer, lui rappeler que lui avait réussit sa carrière alors que lui n'était que Caporal et ne monterai jamais en grade. C'était une attitude puéril et il était hors de question que Rafael perde son sang-froid.

" Venez avec moi Caporal "

Rafael suivit Moretti un peu à l'écart et croisa les bras sur sa poitrine.

" Alors Caporal ? On s'éclate à commander une escouade ? Tu sais que bientôt ce seront eux qui te donneront les ordres ? "

Rafael ne répondit pas. Moretti était un imbécile, inutile d'entrer dans son jeu. L'Adjudent-chef se rapprocha de Rafael et lui susurra, mauvais:

" T'es sous mes ordres, Carvahllo. Tu fais s'que j'te dis, quand j'te l'dis. Entre nous ... c'est jouissif, hein ? "

Rafael plissa les yeux mais ne répondit rien pour autant. Il avait reçut un entraînement intensif. Il avait appris à gérer ses émotions, à rester calme dans n'importe quelle situation. Et là il prenait sur lui afin de ne pas écraser son point sur la jolie p'tite gueule de Môsieur l'Adjudent-chef Moretti. Un très grand travail psychologique. Détendre tout ses muscles ... respirer à fond ...

" T'as perdu ta langue, Carvahllo ? Pourtant si j'me souviens bien, y'a vingt ans tu te gêné pas pour l'ouvrir ? "

Rafael s'apprêtait à lui répondre quelque chose mais quelque chose de dur vint se poser avec force sur sa poitrine et l'obligea à reculer.
Les yeux rivés sur Moretti, Rafael ne chercha pas à résister, après tout le Major Gunwalls s'interposait rarement. Et quand il le fallait, Rafael savait très bien que c'était parce qu'il s'apprêtait à faire une connerie.
A sa grande satisfaction, Moretti se redressa et ne recommença pas sa provocation. De l'Adjudent-chef au Major il n'y avait qu'un grade. Mais c'était suffisant. Et alors que le major faisait une remarque à l'Adjudent-chef, c'est avec un plaisir intense que Rafael vit le visage de ceui-ci se décomposer.

Une fois Moretti partit, Rafael ferma les yeux et poussa un soupire. Il lança un bref regard au Major qui signifiait 'merci'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Gunwalls

avatar

Nombre de messages : 5
Amours : Me, Nobody else
Affinités : Carvahllo
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Jeu 2 Avr - 21:30

Il en avait marre, mais marre...! S'il avait pu utiliser son arme de service là, maintenant! ... S'il avait EU une arme de service, là, maintenant... Il en aurait fait usage. Pas forcement sur tous ces élèves boutonneux débiles et dégénérés, en tout cas, il aurait été séduit par l'idée d'abréger son existence.
Installé à l'écart, sur le siège passager d'une jeep, les pieds croisés sur le tableau de bord, sa canne à côté de lui, il jouait tranquillement à une console portable qu'il avait réquisitionné d'urgence en apostrophant le propriétaire:

- Tu sais que ces trucs-là émettent autant de radioactivité qu'un mini champignon nucléaire, gamin? T'étonnes pas d'être complètement impuissant et d'avoir un tout petit oisillon...

L'étudiant avait prit peur et s'était expressément dirigé vers les toilettes. Satisfait, le Major Gun' pouvait enfin jouer tranquille.

- Hum... Sympa ce jeu...

Le Major était un grand fan de jeux vidéos. Il avait passé tellement de temps à l'hôpital qu'il ne comptait plus le nombre de jeux qu'ils avaient pu terminer. Et puis, ça l'avait occupé. Dans une sombre période.
Aaron.
Ca lui arrivait souvent de penser à lui.
De penser à la vie qu'il aurait pu vivre.
A la femme qu'il avait laissé.

Le Major grogna tandis que l'écran du jeu affichait 'GAME OVER'. Puis, soupirant, il jeta un bref coup d'œil à l'extérieur. Il devait se cacher pendant combien de temps encore?

Il fit la moue lorsqu'il vit son supérieur hiérarchique accompagné de ses demoiselles d'honneur, Duvauchelle et Morelli. Dans un soupire exaspéré, il balança la console sur la banquette arrière et se redressa sur son siège, pile au moment où le supérieur - Betrelli - se trouvait à la fenêtre de la jeep. Levant les yeux pour croiser ceux de son supérieur, Gregory papillonna des paupières:

- Y'a un agent M'sieur l'problème?

Très peu -personne - ne parlait ainsi à son supérieur, mais bon, c'était le Major Gun' et personne n'ignorait que le Major n'avait été rabrouait qu'au rang de major qu'à cause d'un détail douteux. On avait encore en mémoire l'ancien Capitaine. En particulier Betrelli qui avait l'habitude du comportement de Gunwalls et cherchait à le tempérer et à lui faire respecter les règles. Mais bon...

- Major, vos ouailles vous attendent, pour l'organisation. Ils semblaient quelques peu... perdus.

- Oh, les pauvres minouchettes, Tata Carvahllo ne les tenait donc pas par la main?

Gunwalls prit un certain pied à observer le lèche cul de Morelli trépigner à cette remarque, comme s'il attendait une réaction de la part de Betrelli. Mais, Betrelli était une assez bonne relation du Major et à part un petit sourire exaspéré, il n'y eu pas de remarque désobligeante. Morelli se permit d'ouvrir sa gueule de rat pour s'éclipser. Greg savait parfaitement où il allait planter son gros pif de rital: dans le cul de Carvahllo. C'était évident. Ils n'avaient jamais pu se piffrer, et le Major donnait raison à son sous-fifre. Les sourcils froncés, il le regarda s'éloigner. Il admirait Rafaël pour ne jamais lui avoir coller son poing dans les dents, mais bon quoi que soulageant et burlesque, l'acte serait dangereux pour la carrière de Rafaël, et Greg ne voulait pas que son disciple vive la même chose que lui. Il avait énormément de capacité, il ne fallait pas tout casser.

- Alors c'est lui qu'ils ont pris...

Le Major n'avait pas à en dire plus, Betrelli comprit immédiatement.

- Vous savez comme moi que si il n'avait pas eu son papa pour pistonner, c'est Carvahllo qui aurait eut sa place.

Betrelli hocha doucement la tête.

- Il a bien plus de potentiel.

- Je suis d'accord. Mais on n'y peut rien...

Il le salua respectueusement puis s'en alla, jetant par-dessus son épaule:

- Faites moi plaisir, Gunwalls, occupez-vous de cette démonstration.

Et il s'en alla. Le Major lui, rejoignit son Carvahllo d'amour au bon moment: il le repoussa de sa canne pour se mettre à sa place, face à Moretti.

- On compte les poils de nez de Carvahllo, Moretti? - haussant la voix - Capitaine, vous oubliez votre Yorkshire!

Presque offusqué, Moretti se retira.

- Mais c'est qu'il mordrait, le vilain roquet...

Puis, se remettant en route, il s'adressa à Carvahllo:

- J'suis fière de vous: vous ne l'avez même pas frappé... Ca mérite bien un champ' ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafael Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 6
Amours : heu ... Rose ?
Affinités : Major Gun xD
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   Ven 3 Avr - 20:30

Il y a de cela vingt neuf ans, Rafael aurait, sans aucune arrière pensée, massacrer Moretti. Mais il y a vingt neuf ans Rafael était dans un pensionnat pour "jeunes adolescents en difficultés". Autrement dit un centre pour jeunes merdeux indisciplinés. Mais aujourd'hui le caporal était un homme qui avait appris à se contrôler et tout en inspirant et en expirant profondément, il imagina son Major en tenue hawaïenne dansant dans le bureau du Capitaine Betrelli. Allez savoir pouquoi, cette image le relaxait toujours, le faisait même sourire.

" Au fait, vous auriez pas une fille caché par hasard ? Non ? ... "

Gregory leva un sourcil. Rafael savait que le Major avait un enfant, mais c'est tout; il ne connaissait rien d'autre de l'histoire de son supérieur et de toute façon il ne voulait pas savoir. Mais quand même, cette fille, c'était vraiment trop étrange pour n'être que le fruit du hasard.

" Non parce que j'ai vu une gamine tout à l'heure et elle s'appelle Gunwalls et heu ... bin c'est vous avec trois têtes de moins, plus de cheveux, moins vieux ... mais beaucoup, beaucoup moins bandant bien sûr ! ... Bon tant pis "

Rafael s'esquiva avant de recevoir un coup de canne. Il alla rejoindre son vieil ami, son complice de toujours, celui qui l'avait accompagné depuis leur rencontre dans ce fameux centre alors qu'il n'avait que treize ans: Matthias. Il était assis sur un petit muré en compagnie de quelques gradés. Matthias aussi était caporal mais la différence c'est que lui il aimait jouer les nounous avec les nouvelles recrues. Contrairement à Rafael, le terrain ne lui manquait pas plus que ça. Il avait une famille lui, et les angoisse répétées d'une femme qui guettait le téléphone, sûre que cette fois on lui annoncerait que son mari ne rentrerait pas.

Ils discuttèrent pendant un bon moment. Matthias était le seul, hormis l'ancien Capitaine et Gunwalls, à savoir ce qui c'était réellement passé avec Jin. Matthias et Rafael étaient soudés par des liens d'amitié extrêmements forts. Même si ils avaient tous les deux finis dans ce centre de réinscertion, les deux hommes avaient des caractères complètement opposés. Rafael était impulsif, nerveux & impatient. Matthias lui était beaucoup plus calme, beaucoup plus posé, plus réfléchis aussi. Mais un peu trop naïf aussi.

Le Capitane Betrelli les rejoignit, Moretti avait retrouvé sa place de pot de fleur en compagnie d'un autre type que Rafael ne connaissait pas. Tous se saluèrent comme il devait le faire et le Capitaine s'adressa à Rafael:

"Caporal, puis-je savoir où se cache le Major Gunwalls ?"

" Il doit s'occuper des étudiants mon Capitaine"

Le Capitaine eut une moue dubitative.

"C'est ça, en homme discipliné qu'il est ... ben voyons ... prévenez-le que je l'attend de pied ferme à l'entrée du bâtiment et qu'il a ordre d'être présent. Ou bien je l'inscris à ce stage si particulier auquel il veut à tout prix échapper. C'est compris ?"

"Oui mon Capitaine"

Betrelli salua et fit demi-tour. Rafael prit congé de la petite troupe et alla retrouver son major qui était en grande conversation avec un jeune morceau de plastique blond. Rafael s'approcha et fit mine de vouloir chuchoter à l'oreille de Gregory, cependant il s'arrangea pour que la demoiselle l'entende:

"Major, on a sortie votre fauteuil roulant du camion. "

Il ne reçut aucun coup de canne mais le regard du Major fut amplement suffisant. Mais, souriant, Rafael ajouta:

" Et le Capitaine menace de vous envoyer au rang de vieux croûton galeux et sénile si vous ne faites pas s'qu'il dit ... Monsieur "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour la ' démonstration '   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour la ' démonstration '
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deep Water :: Archives :: Archives :: Lieux :: Nilsom : Jardin et couloir-
Sauter vers: