Gigantesque université où tout est permis ou presque !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur la pelouse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mr Rachin
Admin
avatar

Nombre de messages : 33
Localisation : Collant des éléves
Amours : Directeur
Affinités : chasser les ocultars
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Sur la pelouse   Mer 22 Aoû - 15:05

"Il est interdit de marcher sur la pelouse quand elle est humide sa sallit l'établisement, Noa Yio vous aurez trois heure de colle"

c est la plus grande de mes idées :jemefendlapoir

"mais..."

"vous osez repondre, je vous en rajoute quatres"

Bon, j ai bientot atteinds mon cotat il me reste plus que 3 heure a placé et se j suis enfin tranquille jusqu a la fin du mois. C est quand meme assez dure de mettre 10 000 heure de colle par mois. Une evele a midi :yalepion:

"J ai dit qu il étais interdit de marché sur les pelouses, vous aurez trois heures de colles"

Et voial c est baclé :objetenvu: maintenant je vais voir si je peux pas piquer de ou trois truc a la cantine. :objetenvu:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Dim 3 Fév - 17:56

Je sortais de colle: j'y ai passé deux heures. Ouah, ça a été rudement vite... Avec Anna...
Je me retrouvais dans la parc, il n'y avait quasiment personne: en effet, le directeur ayant collé des types pour avoir marché sur la pelouse -alors que le parc est totalement composé de pelouse :oui: - plus personne n'osait s'y rendre durant les heures de pointe.
Moi, je m'en fout, j'ai besoin de me retrouver un peu seul et à méditer... Et puis si je me fais coller, c'est pas grave... Il y aura Anna...

Je m'installe sur l'un des bancs, celui qui est en plein milieu de la cour, près de la fontaine. J'aime bien entendre l'eau, ça me berce. :saispas:

- Ah.... :euh: Je suis vraiment paumé là...

Je m'allongeai sur le banc, un bras sous ma tête, et commençai à somnoler, bercé par le silence agréable du parc.

Une vingtaine de minutes plus tard, j'étais parfaitement endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 188
Localisation : Chicago
Amours : Virgule
Affinités : Noah,Sasha, Adrian, Virgule,
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Dim 3 Fév - 18:17

[ arrivant tout droit des toilettes ]

J'ai enlevé mes chaussures pour marcher dans l'herbe, c'est plus agréable pieds nus. :glousement:
Je pense à tut un tas de choses qui me ramène - bien heureusement ou malheureusement sa dépend comment on voit les choses - à Ashton. :euh: . C'est chiant l'amour. Ca apporte que des complications qu'on aurait jamais eut tout seul. :oui:

Je lève la tête et aperçoit quelqu'un d'allonger sur un banc. Je ne voit pas sa tête mais je reconnais le bernuda puisque son possesseur était avec moi en colle tout à l'heure. :fete: .

Je m'approche doucement et constate qu'il dort à point fermé. :glousement: .

Peste que je suis j'arrache un brin d'here et me met à lui chatouiller le nez avec.
Je vais le réveiller vous croyez ? Tant pis ...

_________________


Dernière édition par Anna Carvahllo le Mar 15 Avr - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Mer 6 Fév - 19:50

Je dormai paisiblement, mes pensées vagabondant là où elles le voulaient, quand je senti quelque chose chatouiller mon visage. Mes sourcils se froncèrent tout d'abord instinctivement, puis je tournai un peu la tête. Finalement, je balançai mon bras pour faire fuir mon assaillant -certainement un moucheron - le problème c'est que je suis encore "endormi" et je ne me rappelle pas m'être endormi sur le banc. Mon mouvement ample du bras fait se déséquilibrer mon assaillant et par la même occasion le banc... Qui finit par se renverser et je tombe à plat ventre sur celui - ou celle- qui m'emmerdait.
Mes yeux s'ouvrent un peu et je soupire. Qui c'est ce chieur encore?

- Huum? Anna? =___= Qu'est-ce que tu fous là?

Je me redresse sans l'aider à se relever, par contre, je remets le banc sur ses pieds et m'écrase à nouveau dessus. Et me rendors presque aussi sec....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 188
Localisation : Chicago
Amours : Virgule
Affinités : Noah,Sasha, Adrian, Virgule,
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Mer 6 Fév - 20:37

:gna: !
Je me relève à toute vitesse et pousse de nouveau le banc. Il ne se renverse pas mais Ashton ouvre de grand yeux en se rattrapant de justesse. Je me recule, les poings sur les hanches


"Tu pourrais t'excuser !"

On passera sous silence le fait que moi aussi je pourrait lui demander pardon de l'avoir réveillé :dodo: .
Ah et puis pendant que j'y pense ! Je prend un crayon dans mon sac, celui qu'il m'a donné ou prêté j'hésite, et avant qu'il ai le temps de me répondre - à supposer qu'il m'est entendu - je lui prend la main et marque mon numéro de téléphone sur la paume


"Que tu me dises quand est ce que l'on commence"

Puis je range le stylo et fait demi tour

_________________


Dernière édition par Anna Carvahllo le Mar 15 Avr - 17:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Mer 6 Fév - 21:06

Malheureusement ma jolie, je suis en mode déconnexion: ça veut dire que j'ai le mononeuronne qui rame lamentablement dans la semoule et que je ne comprends quasiement rien à ce que tu me débales. :what:
Je la fixe avec des yeux tout ronds, sans chercher à bouger, elle me prends la main et commence à m'écrire dessus. Mais qu'est-ce que... ? :what:

- Ano..sa... :gratte:

Alors qu'elle s'en va en me disant quelque chose que je ne comprends pas immédiatement, je regarde le creux de ma main...Kanojo no denwabangô? :gratte: Hééé? :gna: Son numéro de téléphone???

Je veux me relever vite pour je ne sais quelle raison, mais mon pied se coince dans le pied du banc et je retombe sur la pelouse, sur le dos.

- Anna...no...denwabangô... Mekarauroko... :gratte:

Je continu de regarder le creux de ma main, allongé par terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Mer 26 Mar - 18:38

[ Oulala, le vilain double-post xD ]

Bon, il serait peut-être tant d'arrêter de cogiter sur l'herbe comme un moreux s'émerveillant devant un épisode de Dora L'exploratrice. Je me relève enfin, un large sourire s'étalant sur mon visage. J'y crois pas. Le numéro d'Anna. La superbe et indomptable Anna me donne son numéro. C'est dingue ça. J'ai même pas eu besoin de lui demander! :desole:

Hrem... Arrêtes de te faire de faux espoirs Ashton, tu le sais que c'est dans ta tête, pas vrai?
Soudain, réminiscence. Je comprends enfin ce que la belle m'a dit. Pour la répètition. Ashton, pauvre con, comment t'as pu oser croire que c'était pour ta gueule qu'elle te filait son numéro? Sûrement parce que les cons ça ose tout. C'est d'ailleurs comme ça qu'on les reconnait.

Je soupire, j'en ai marre. Marre d'être aussi con quand il s'agit d'une fille. Malheur, qu'est-ce que je raconte? Anna n'est pas qu'une fille. C'est LA fille. Et la simple idée qu'un autre que moi ait pu ou puisse la toucher à ma place, ça me rend dingue. C'est comme offrir un cadeau à un gamin devant un autre qui n'a rien. On brûle d'envie. De jalousie.

Je me dirige à l'intérieur du bâtiment le plus proche: il faut que j'ailles pisser.
Je me lave les mains et passe de l'eau sur mon visage: regarde moi cette tronche que tu tires mon pauvre. T'as pas fais cette tête là depuis que tu t'es fais larguer, la première fois. Aller, souris quoi, tu vas quand même avoir l'honneur et le plaisir de danser avec cette fille. C'est déjà bien satisfaisant. Satisfaisant uniquement pou un danseur. Moi, j'en veux plus.

Je regarde ma main. La panique! Le numéro s'est effacé par endroit! Il est partiellement illisible! Merde, abruti, pourquoi tu t'es laé les mains! Pour l'hygiène, d'accord, mais t'aurais pu rentrer son numéro dans ton portable avant, merde!
Je sors mon portable, en me traitant de tous les noms, et compose les numéros visibles. Il me manque une seule combinaison. Aller, un petit effort de mémoire, tu l'as fixé pendant trois-quart d'heure tout à l'heure. Pas très sûr de moi, je conclue avec deux chiffres et attend le verdict, le téléphone à mon oreille. Je crois que je transpire et que mon coeur s'est accéléré. Comme si ma vie dépendait de ce coup de fil. On décroche.

ASHTON - " Anna? "

??? - " Allô? Non, moi c'est Sam. "

ASHTON - " Et merde... "

??? - " Allô?? "


Je lui raccroche au nez. Et merde, j'ai l'air d'un paniqué, je ne me suis pas rendu compte que j'avançai tout en composant un nouveau numéro. Je repose le téléphone contre mon oreille, priant pour que ce soit le bon.
Soudain, j'entends sonner pas très loin de moi. Je suis à la cafétériat. On répond.

ASHTON - " Anna? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célia Kominsky

avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : Anéantie dans sa chambre
Amours : inexistants
Affinités : peu visibles
Date d'inscription : 12/04/2008

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re : sur la pelouse   Ven 18 Avr - 17:24

Il fait si bon dehors. J'ai bien fait de sortir, j'préfère réviser (oui faut bien un peu de temps en temps) en plein air que dans ma chambre. Le miracle fait d'aileurs qu'un couple quitte un banc lorsque j'arrive, j'en profite, je m'installe confortablement et je commence à m'interroger sur l'existentielle question : "Peut-on considérer qu'il existe un bien et un mal absolu, ou s'agit-il de notions relatives ?". Bon... finalement, ca sera pour plus tard, j'ai pas envie de disserter. Du coup, je reprends ma guitare et je recommence à jouer. Bah quoi ? Si je dérange les gens, ils ont qu'à me le dire gentiment et poliment. De toute façon y'a pas grand monde dans ce coin-là, la plupart des élèves restent à proximité des bâtiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falyn Walker

avatar

Nombre de messages : 33
Affinités : Alanis, Sasha
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Sam 17 Mai - 0:31

J’allume une cigarette et replace mon sac sur mon épaule. Il fait beau aujourd’hui - ça doit faire une semaine que papa soleil brille m’enfin c’pas grave - j’ai donc décidé d’aller me poser dans le parc, toute seule afin d’être tranquille et de pouvoir profiter un peu de la chaleur.

Je trouve l’endroit adéquat, près d’un grand saule. J’ai à peine posé mon sac par terre que je sent que ça vibre dans ma poche.

Han c’est elle ! J’en suis sûr !!

« Ma truie sauvage? :jelaime: »

"Eh, mon boudin des îles, tu sais quoi tu sais quoi tu sais quoi??? J'ai reçu ma lettre de Nilsom!!!!! :laladadi: Mais si, j'te jure! Aaaaaah! .... Aaaaaaaaaaaah!......Aaah!! "

« Aaaah ! .... Aaaaaaah! .... Aaaaah! :glousement: »

Les "Aaaaah" c'est un truc entre nous peu de gens comprennent :laclasse: .
Notre conversation dure au moins une heure mais on a tellement de choses se dire ! Ma Truie sauvage va venir !!
Je finis ma cigarette et la jette dans la poubelle - nan j'évite de mettre mes clopes dans la pelouse je ne tiens pas à mourrir dans d'atroces circonstances.

Je m'allonge dans l'herbe, Ah !! Je savais qu'aujourd'hui était une bonne bonne journée ! :mortderire:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Vega

avatar

Nombre de messages : 27
Amours : Rien de sérieux
Affinités : Sacha
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Dim 18 Mai - 1:10

C'est par cette belle journée ensoleillée que notre beau manouche décida d'aller à cette "merveilleuse mine d'or" - selon sa soeur- qu'était l'université de Nilsom.Après lui avoir dit un millier de fois merci pour son inscription -car oui, c'était lui qui avait déboursé ses économies pour lui payer ne entrée dans cette université de luxe, il faut le dire- Sacha lui avait proposé de trouver un travail dans l'université. L'idée lui plaisait assez: être au contact des autres, il aimait plutôt ça, même si là, il serait bien plus en contact avec l'eau de javel et la tondeuse à gazon plutôt qu'avec ceux de -presque- son âge.
Mais il s'en foutait pas mal.
Et puis, se travail n'était pas très loin du camp, alors, tout baignait. Et oui, Samuel était très attaché à son camp, à sa famille, à ses racines.
C'est donc de son allure non-chalante habituelle que notre homme se dirigea, cigarette au bec, mains au fond des poches de son vieux jeans troué, et chapeau enfoncé sur sa tête, vers ladite université. Il n'avait pas fait d'effort vestimentaire puisque premièrement, il ne l'avait jamais fait et n'en resentait d'ailleurs pas le besoin et, deuxièmement, il n'avait pas vraiment le possibilité de se mettre sur son 31.Il portait donc un très banal et usé débardeur type marcel blanc tout tâché de cambouie.Viril à en faire baver toute les minettes à part les plus snobinardes. Et encore.
On pouvait apercevoir certains de ses nombreux tatouages, mais sa plus grande fierté, c'est la Fée de Lulu, sa fille de 6 ans, sur son intérieur d'avant-bras gauche. Son nom complet, c'est Luludja. Samuel est très fière de son statut de papa et ce rôle lui tient très coeur. En fait, il est complètement gaga avec les enfants, mais surtout avec sa petite choupinette. Son chef d'oeuvre.
Enfin, il arriva dans l'enceinte de l'université et entra dans le parc. Il le traversa et s'arrêta un instant pour observer la bâtisse: un sifflement d'admiration lui échappa. Il machouillait le bout du filtre de sa cigarette tandis que cette dernière continuait de se consummer lorsqu'il prit enfin connaissance de la présence d'une jeune fille sur l'herbe. Lui adressant un sourire il lui dit:

" C'grande piole ça, éh? :mortderire: Plu'grand qu'caravane à la mater. Oé ça c'sûr... "

Mais arrête, Sam, elle va rien comprendre la pavre fille, déjà t'articule pas mais en plus tu deserres pas les dents avec ta clope. :carton:

Mais il se laisse pas démonter le manouche.

" Hm... C'où l'chef d'là, jolie 'moiselle? :hehe: "

Il lui souriait toujours: pas un sourire de gros lourd qui drague les minettes, non non, Samuel ne drague pas les minettes, il adore les femmes. Son sourire était sincère, il était une véritable crême avec toutes les femmes du monde quasiment.Et souvent, elle lui rendait bien. Bien qu'il était un vrai pouilleux, Samuel avait donné du plaisir à un nombre incalculable de femmes. Femmes de n'importe quelle situation sociale.


Dernière édition par Samuel Vega le Dim 18 Mai - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falyn Walker

avatar

Nombre de messages : 33
Affinités : Alanis, Sasha
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Dim 18 Mai - 11:32

Heureusement que ma meilleure amie est une manouche, des fois j'me dit que j'ai de la chance :oui:

" Hm... C'où l'chef d'là, jolie 'moiselle? :hehe: "

"Euh ..."

Je me lève afin de lui faire face. Je met ma main en visière pour mieux voir son visage. Lui fait un pas de côté en tirant sur sa cigarette. J'observe ses traits et je me mord la lèvre. Wouah c'est la première fois qu'un garçon me plait au premier coup, il a le charme insolent des gitan. Mais il me rappelle vaguement quelqu'un.

"Je suppose que vous souhaitez voir le directeur de l'établissement? "

Il me fait un signe de tête pour me dire oui.

"Okay. Eh bin en fait c'est à l'intérieur mais euh ... vous ne trouverez jamais comme ça ...."

Oh allez Cathy ! Pour une fois tu peux essayer de te rendre charmante et utile en même temps ...

"Je peux vous y conduire si vous voulez :laclasse: "

Je lui adresse un petit sourire et me frotte le nez

"Enfin, c'est vous qui voyez"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Vega

avatar

Nombre de messages : 27
Amours : Rien de sérieux
Affinités : Sacha
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Sur la pelouse   Dim 18 Mai - 13:25

" Ouais l'directeur, c'ça! "

Il renifla non-chalament, un de ses plus grands tics, avant de reprendre, sa cigarette toujours au bout de ses lèvres, laissant échapper un nuage de fumée à chacune de ses paroles:

" S'trouve où alors? "

"Okay. Eh bin en fait c'est à l'intérieur mais euh ... vous ne trouverez jamais comme ça .... "

Samuel fixait la jeune fille afin de bien saisir tout ce qu'elle disait, elle avait un drôle d'accent -pour lui c'est un drôle d'accent...- et il faisait son maximum pour tout bien comprendre.
Devant son sourire et son silence, Cathy reprit:

"Je peux vous y conduire si vous voulez :laclasse: "

Elle esquisse un sourire en se grattant le nez tout en concluant:

" Enfin, c'est vous qui voyez. "

Il se mit à rire doucement tout en disant des choses indistinct puis finalement, le gitan prit silencieusement sa cigarette entre son pouce et son index droits, tira une dernière fois sur la cigarette puis l'écrasa sous sa semelle de chaussures avant de mettre le mégo dans une poubelle non loin d'ici. Il fit face à la jeune fille et reprit:

" Ok. "

Il avait toujours le sourire aux lèvres et il se gratta un instant la nuque: ça le faisait marrer, c'est pas vraiment tous les jours qu'on le vouvoyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célia Kominsky

avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : Anéantie dans sa chambre
Amours : inexistants
Affinités : peu visibles
Date d'inscription : 12/04/2008

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re : sur la pelouse   Jeu 29 Mai - 21:15

*:chant: wai, Célia, tu es une vraie artiste, youpi, youplà, félicitations ! C'est merveilleux. Encore 2500 ans d'entrainement et tu pourras envisager d'intégrer un groupe...*

Plongée dans mes réflexions, je regarde les étudiants qui passent, de gauche à droite, de droite à gauche... c'est alors que je suis victime d'une hallucination visuelle. J'y crois pas. C'est pas vrai. C'est pas possible. J'ai dû trop fumer. Ya un truc. Calme-toi Célia. Tu sais très bien que c'est impossible.Strictement impossible.

* C'est strictement impossible que tu voies Daniel Winther se balader dans les jardins de l'université, pour la simple raison qu'il est parti il y a 3 ans maintenant... *

Non, mais là c'est pas possible, ya un truc. Je me lève et suis le type en question, qui se dirige vers les bâtiments.

[ vers la salle de psychologie ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la pelouse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la pelouse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans le jardin, sur la belle pelouse
» Les travaux au jardin
» Sous l'ombre d'un saule.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deep Water :: Archives :: Archives :: Lieux :: Nilsom : Jardin et couloir-
Sauter vers: