Gigantesque université où tout est permis ou presque !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chambre d'Adrian et Ashton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Chambre d'Adrian et Ashton   Mer 3 Fév - 0:32

Après avoir croisé Luella dans les couloirs, je l'ai laissée repartir en récupérant son sac de fournitures, et je suis allé dans ma chambre. A la base, j'étais plutôt chanceux, parce que je n'avais pas de colocataire, la première fois que je suis passé par ma chambre. Mais quand je suis revenu, plus tard, avec les fournitures de Luella, j'ai remarqué des sacs qui n'étaient pas là, la première fois. Donc, maintenant, j'ai un colocataire. Je ne sais pas qui ça peut être, mais au final, je m'en fiche un peu : je suis quelqu'un de facile à vivre, et je pense être un modèle de patience.

Je m'installe tranquillement sur mon lit, les écouteurs sur les oreilles. Je fais défiler les musiques, sans prendre le temps de les écouter en entier et au bout d'un moment je me rends enfin compte de ce que je suis en train de faire : je suis en train de chercher une musique pour apprendre à danser à Anna.
La porte s'ouvre et je me redresse de mon lit pour accueillir mon nouveau colocataire. Je n'y crois pas... J'avance et il esquisse un pas en arrière : c'est pas vraiment étonnant, la dernière fois que l'on s'est vu, lui et moi, je lui ai logé un pain dans la tronche pour avoir couché avec ma copine.

"Ashton?!"

"Anna ?!"

Quelle blague. Qu'est-ce qu'il fiche avec elle ? Et qu'est-ce qu'ils font tous les deux à ma porte ? Je vois que ça enchante aussi bien mon colocataire que moi. Car oui je comprends, maintenant : ce type est maintenant mon colocataire.

" Toi..."

"Ashton ? Ashton ? ...C'est lui Ashton ?"

Est-ce que je dois comprendre qu'elle a parlé de moi avec ce type ? J'arque un sourcil et alors que je commence à demander :

" Qu'est-ce que... "

La porte d'en-face s'ouvre pour laisser apparaître deux autres personnes, que je ne connais pas, mais qui semblent sur le point de sauter au cou de mon colocataire. Je laisse échapper un petit rire, à la fois nerveux et amusé :

" Bravo, Casanova, je vois que tu te fais des amis partout... "

Je reste planté là : ça ne me plaît pas vraiment qu'il tourne autour d'Anna. Et j'espère pour lui qu'il n'a pas dans l'idée de l'utiliser, parce que ça va vite me taper sur les nerfs.

"Ça, tu vois, ça s'appelle le karma." je conclus, avant de remettre mes écouteurs et de m'assoir sur mon lit, un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Vega

avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Chicago
Amours : La fièvre des planches
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Mer 3 Fév - 1:45

J'ai fondu en larmes à la seconde où la porte fut scellée. Je l'ai entendu claquer la porte, et hurler derrière. Il n'a pas besoin de mon pardon. Alors quoi, il s'était fichu de moi dès notre première rencontre ? Il ne regrette rien ? Il ne me regrette même pas un peu ? Est-ce que... ce baiser ne voulait rien dire pour lui ? Sam me prend dans ses bras et bien qu'il soit en colère, il a abandonné tout ça pour me prendre dans ses bras : il est inquiet, il sait que je peux rapidement faire une crise d'angoisse. Il m'entraîne dans les couloirs pour m'emmener jusqu'à sa chambre, parce qu'il veut mettre de la distance entre nous et Adrian.

Sam me fait entrer et referme la porte derrière lui, et ses bras viennent une nouvelle fois m'enlacer. Il me berce doucement, pour me calmer, et me parle à voix basse.

" Pardon... Je suis désolé, Sacha, je ne voulais pas te faire peur... Shhhh... Calme-toi... Je... Tu vois, c'est pour ça que je suis en rogne : même après tout ce temps, il te fait pleurer !"

Il a raison. Je crois que ce qui me fait le plus mal, au fond, c'est de lui avoir ouvert mon cœur et qu'il m'ait ensuite abandonnée. Et même après tout ça, je crois que j'espère encore compter pour lui. C'est pathétique. Mais j'ai eu ma réponse, puisqu'il n'a pas besoin de mon pardon... Je devrais tourner la page, mais c'est trop dur. Il est à la base de tout ce que je suis aujourd'hui, à la base de mes peurs, de mes appréhensions, de ma méfiance. Je renifle et sèche mes larmes d'un revers de main. Sam replace une de mes mèches de cheveux derrière mon oreille :

" Je ne laisserai personne te faire du mal. Je suis là, et je te protège..."

"Je sais... "

Je niche mon visage contre mon frère, et je sens que ma crise s'en va déjà, je reprends le contrôle, et bientôt, je retrouve le calme. On reste là encore quelques minutes, et puis Samuel me propose enfin d'aller manger quelque chose, à l'extérieur. J'accepte : sortir d'ici me fera du bien. Mais quand on ouvre la porte, nous tombons une nouvelle fois nez à nez avec Adrian accompagné d'Anna. Sam se raidit, se plaçant naturellement devant moi, tandis que je fuis le regard d'Adrian : je ne voudrais pas lui donner la satisfaction de voir mes yeux boursoufflés par les larmes que j'ai versé en son nom...

Sam ne dit rien, mais j'entends Adrian se plaindre à la fois de son colocataire et à la fois du fait que Sam est son voisin. Je me fais curieuse et lève enfin discrètement les yeux vers Adrian qui soupire en posant sa tête contre l'encadrement de la porte. Je tiens la main de Samuel et lui murmure :

"... Si tu le frappes, tu vas avoir des problèmes... Et  encore plus si tu le tues... "

Je coule de nouveaux quelques regards à Adrian : je sens mon coeur rater quelques battements, et je m'en veux. Pourquoi... Pourquoi je continue de ressentir ça alors que je lui en veux tellement d'être parti, de ne pas avoir été là...

" Sacha, va avec Anna."

Qu'est-ce qu'il veut faire ? Il ne va quand même pas se battre là, au milieu du couloir ?

"Sam... ? "

" Anna, emmène ma sœur s'il te plaît. Toi et moi, on a des choses à se dire. " finit-il, en ne lâchant pas Adrian du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 188
Localisation : Chicago
Amours : Virgule
Affinités : Noah,Sasha, Adrian, Virgule,
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Mer 3 Fév - 12:50

Je suis prise entre deux feus et ça n'est vraiment pas une position que j'apprécie. Je lui passe une main dans le dos pour lui donner un minimum de réconfort tandis qu'il se cogne le front contre le montant de la porte.

" Anna, emmène ma sœur s'il te plaît. Toi et moi, on a des choses à se dire. "

Adrian lève la tête et je lui jette un regard interrogateur. Je ne tiens pas particulièrement à le laisser seul et lorsqu'il hoche la tête pour me dire que c'est bon j'hésite vraiment.

"Vas-y Anna, c'est bon."

Je lui jette un dernier regard puis tend la main à Sasha. Elle reste les yeux braqués sur son frère et je suis obligée de lui attraper la main et de la tirer dans la chambre. Je ferme la porte et nous restons toutes les deux adossée contre celle-ci, elle bouleversée et moi coupable de laisser mon ami seul. En même temps, Sam aussi est mon ami. Je pousse un soupire puis décide de m'avancer car Ashton nous regarde toutes les deux avec un drôle d'air.
Comme je tiens toujours Sasha par la main - j'ai un peur qu'elle reparte dans le couloir si je la lâche - je la ramène près de moi d'un petit coup sec et sourit à Ashton.

"Ashton je te présente mon amie Sasha, tout droit venue d'Hawaï. Sasha, voici Ashton, celui dont je te parlais tout à l'heure."

Je sens Sasha se décrisper légèrement mais en lui jetant un regard j'estime qu'il ne vaut mieux pas la lâcher complètement. Je la fais donc asseoir sur le lit opposé à celui d'Ashton. Elle suit tous mes ordres sans faire d'histoire, c'est un peu effrayant.
Je m’assois près d'elle et fais semblant de pas entendre les éclats de voix venant de derrière la porte. Pitié faites qu'ils ne soient pas en train de s’entre-tuer.
Je me tourne alors vers Ashton qui doit décidément me prendre pour une folle.

"Dis moi heu...vous vous connaissez toi et Adrian ?"

C'est vrai que je suis un peu curieuse. Tous les deux n'avaient vraiment pas l'air de vouloir partager la même chambre hors Adrian n'est pas vraiment du genre à détester les gens et Ashton est trop bien élevé pour montrer qu'il n'aime pas quelqu'un.
Je ne sais pas si parler d'Adrian est une bonne idée devant Sasha mais elle a l'air de nous écouter. Au moins ses mains ne tremblent plus. Je lui passe quand même la main autour des épaules et j'essai du mieux que je peux de presser Ashton de me répondre. Ou de parler. De ce qu'il veut. Pourvu que ça nous distrait des garçons dehors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Mer 3 Fév - 15:00

Il se passe un drôle de manège devant la chambre, et même si ça ne me regarde pas, je reste attentif en restant à l’écart : je n’ai pas vraiment envie qu’il y ait des ennuis, surtout si ça mêle Anna. Je ne la connais pas depuis longtemps, mais c’est une fille sympa. Et puis de manière générale, je suis bien trop chevalier servant pour laisser une fille dans l’embarras. J’ai retiré un écouteur, et j’écoute ce qu’il se passe, en observant la scène. Notre voisin semble avoir quelque chose à reprocher à mon colocataire, et je comprends qu’ils se connaissent tous quand il demande à Anna d’emmener sa sœur à l’écart. Je me relève de mon lit quand les deux filles se réfugient dans ma chambre, en refermant la porte derrière elle : bien, j’espère qu’il n’y aura pas de bruits de couloir, car je n’ai pas vraiment envie que l’on me prenne pour ce… genre de mec.
Je retire mon deuxième écouteur et balance mon lecteur sur mon lit en faisant un pas vers Anna, l’air sincèrement soucieux, mais je n’ai pas le temps de lui demander ce qu’il se passe. Elle entraîne sa copine – qui semble un peu secouée ou tétanisée :

"Ashton je te présente mon amie Sasha, tout droit venue d'Hawaï. Sasha, voici Ashton, celui dont je te parlais tout à l'heure."

"Euh… Enchanté."

Elle m’adresse un bref hochement de tête, en soufflant ce qui semble être un bonjour, et je comprends que ça ne va pas très fort. J’esquisse un petit sourire embarrassé à Anna : vraiment je ne suis pas très doué pour faire la conversation avec une personne ouverte, alors dans des circonstances comme celles-là, je me sens un peu impuissant. Elles s’assoient en face de moi, sur le lit d’Adrian, mon colocataire. Sacha ne semble pas lutter, mais son regard paraît un peu perdu. Derrière la porte, des éclats de voix, et je comprends qu’ils ont tous les deux des choses à mettre au clair, et que la petite Sacha doit être au centre de cette histoire.  

"Dis moi heu...vous vous connaissez toi et Adrian ?"

Mon regard passe de la porte à Anna. Effectivement, ça doit être un peu surprenant pour elle. Mais je me vois assez mal lui dire que mon ex-copine me trompait avec lui et que la dernière fois que l’on s’est retrouvé en face, lui et moi, je suis un peu sorti de mes gonds, et que je l’ai frappé. Ce n’est pas vraiment un truc dont je suis fier, perdre mon sang froid, alors même si Adrian ne l’avait pas volé, je ne me vois pas déballer tout ça, comme ça. Anna me fait un drôle de regard et je comprends qu’elle attend de moi que rompe le silence pour au moins couvrir ce qu’il se passe à l’extérieur.

"Plus ou moins. C’est une… longue histoire. Mais c’est du passé. "

Je me lève, parce que vraiment, je ne me sens pas de faire une longue conversation interminable, mais je peux au moins couvrir les éclats de voix. Je sors mon ordinateur de veille et lance une playlist – les Daft Punk, la première qui me tombe sous la main, et ça commence par Give Life Back To Music - et retourne m’assoir en face des deux filles, avec un sourire compatissant. Je sais que je ne peux pas faire grand-chose, après tout je connais à peine Anna, et encore moins son amie. Mais j’ai envie de les aider parce que j’ai beau paraître aussi expressif qu’une petite cuillère, je suis quelqu’un de sensible et très empathique. Et même si je ne connais pas Anna, j’ai envie de faire ça pour elle.

"… Sacha, c’est ça ? " Je demande d’une voix aussi douce que je le peux : "Ça doit être paradisiaque, Hawaï… Vous vous connaissez depuis longtemps, toutes les deux ?  "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Vega

avatar

Nombre de messages : 27
Amours : Rien de sérieux
Affinités : Sacha
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Mer 3 Fév - 15:39

Je ne peux pas. Je ne peux pas laisser ça là, parce que je sais que je ne serais pas toujours là pour protéger Sacha, parce qu’elle le croisera forcément toute seule, dans les couloirs, et que là, je ne pourrais rien faire pour l’aider. Alors autant mettre un terme à tout ça. Sacha ne veut pas partir et Anna l’entraîne de force. Je sais ce que j’ai lu dans les yeux de ma jumelle : elle a peur, elle ne veut pas qu’il m’arrive quelque chose, et elle ne veut pas que j’en viennes aux mains. Je sais que ça a souvent été ma manière de gérer les conflits, mais je pense avoir fait pas mal d’efforts, d’avoir changé. Même si pour lui c’est différent. Parce que ce n’était pas seulement un ami, je sais que Sacha en était amoureuse. Et à cause de lui, ma sœur n’arrive plus à vivre comme avant. Et j’en ai marre de la voir souffrir, de la voir pleurer.
J’attends que la porte se referme derrière Anna, et Adrian et moi-même, nous nous regardons en chiens de faïence, pendant un moment qui me semble suspendu dans le temps. Je ne le frapperai pas, pour Sacha, pourtant j’ai envie de lui coller une pêche pour chaque larme que Sacha a versé pour lui.
Je me mords l’intérieur des joues, en cherchant un moyen de tourner ma phrase en quelque chose de suffisamment clair et expéditif.

" Je m’en fous de ce que tu as pu faire ou dire ou même penser ou non, avant, alors je m’en tape pas mal de te croiser tous les jours. Je m’en fous aussi que Noah et Anna te comptent toujours comme un ami. Ce qui compte, c’est Sacha. "

De l’index, j’indique la porte derrière laquelle ma sœur et sa meilleure amie ont disparu. Je m’aperçois que j’avance presque comme un prédateur en ne quittant pas Adrian des yeux. Je veux qu’il comprenne que je ne me répèterais pas. Parce que je sais que malgré tout, Sacha ne l’a pas oublié, et que le simple fait de le voir ravive des choses chez elle. Je l’ai vu dans ses yeux quand elle s’est interposée entre nous deux, tout à l’heure. Elle l’aime encore, et je crois que c’est ce qui me colle encore plus en colère. Après toutes les larmes qu’elle a versé pour ce type, elle continue de s’accrocher à un fil d’espoir ? Non. Je refuse. Je ne lui laisserais pas l’occasion d’une seconde chance, je sais que Sacha aura la faiblesse de lui accorder. Alors je préfère interférer maintenant pour qu’il n’ait même pas l’espoir de compter là-dessus. Il l’a suffisamment faite souffrir comme ça.
De peur que Sacha m’entende, je baisse d’un ton quand je siffle, en m’approchant d’Adrian :

" Elle ne t’a pas oublié. Même après toute cette histoire, elle ne t’a pas oublié... Mais toi, tu ferais bien de l’oublier… Si tu l’approches, si tu la fais pleurer ou même si tu poses les yeux sur elle, là, je te promets que tu vas le regretter."

Je sens mon sang bouillonner, mais je ne lâche pas Adrian des yeux, pour être sûr qu’il comprenne bien que c’est mon unique avertissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Vega

avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Chicago
Amours : La fièvre des planches
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Mer 3 Fév - 16:25

J’espère qu’il ne fera rien de stupide. Je me laisse entraîner par Anna, dans la chambre, et elle ferme la porte derrière nous. Je suis comme tétanisée, perdue entre les instructions de mon frères et mon envie d’intervenir. Alors je reste là, à me laisser guider par Anna, le regard perdu dans le vague. Je crois que je suis sous le choc. J’ai du mal à réaliser. Je ne prends pas vraiment conscience du fait que nous nous retrouvons dans la chambre avec le danseur dont Anna m’a parlé plus tôt, dans le parc. Anna nous présente, alors que j’entends déjà la voix de mon frère sans distinguer ce qu’il est en train de dire. Je réponds vaguement à Ashton : c’est bien triste que l’on se rencontre dans de telles circonstances. Parce que j’aurais aimé plaisanter avec Anna, en apprendre un peu plus sur celui qui voulait lui apprendre à danser, blaguer également avec lui.
Mais à la place de ça, me voilà comme prisonnière de mes pensées. Je tremble encore, et je sens que mon cœur se serre si fort que j’ai le sentiment que je vais finir par m’évanouir. Mais le contact rassurant d’Anna me permet de me décrisper, légèrement. Anna m’entraîne vers un lit et m’y fait m’assoir et je ne réalise pas du tout qu’il s’agit de celui d’Adrian. Ashton se rassied, en face de nous, et Anna tente de relancer la conversation, mais je sais que c’est pour couvrir les éclats de voix. Je veux me lever, mais je sens que si Anna ne me relâche pas, c’est justement pour me retenir.
Mon amie finit par demander à Ashton si Adrian et lui se connaissent, et je me raidis un peu, loupant un nouveau battement en entendant son prénom. Je reste silencieuse, à contempler le néant, en espérant que mon frère ne cède pas à ses pulsions. Le danseur finit par répondre vaguement, mais que c’est du passé, et je ne peux m’empêcher de me dire que c’est la même chose pour moi. Il se lève et lance de la musique, et je devine que c’est pour couvrir ce qui est en train de se passer, dans le couloir. Il est gentil. Au fond, il ne nous connait pas, il aurait bien pu ne pas s’occuper de nous, ou même s’en aller, ou nous mettre dehors. Mais il prend le temps de se soucier de nous. C’est ce qui me fait me dire que c’est un type sympa, et qu’il doit vraiment apprécier Anna… Ou alors être très empathique.

"… Sacha, c’est ça ? "

Je fais un petit hochement de tête, mais je ne suis pas très à l’aise. En temps normal, j’aurais déjà été sur la défensive, alors à un moment pareil, impossible que je sorte de ma coquille.

"Ça doit être paradisiaque, Hawaï… Vous vous connaissez depuis longtemps, toutes les deux ? "

Ma langue ne peut pas se délier aussi facilement, désolée. Je n’arriverai pas à prétendre que je ne sais pas ce qui est en train de se passer dans le couloir, derrière cette porte. Je hoche simplement la tête pour acquiescer, je laisse Anna répondre correctement. J’ai arrêté de trembler, mais je n’arrive pas à chasser toutes les pensées qui se bousculent dans ma tête. Je sens bien qu’Ashton essaye d’apaiser un peu l’atmosphère, mais c’est un peu compliqué.

"Je suis sûr que ça va aller… "

Moi je ne pense pas. Comment ça pourrait aller. La musique change pour une autre des Daft Punk, et je reconnais The Game of Love. J’écoute les paroles, pendant qu’Anna et Ashton discutent, sans doute en pensant que ça me changera les idées. Et c’est plus fort que moi, je sens une nouvelle fois les larmes monter : je voulais seulement qu’il reste. Je l’aimais, et lui, il m’a abandonnée… Il n’était pas là quand j’avais besoin de lui. Je me love contre Anna, en laissant échapper quelques sanglots, et Ashton semble alors complètement impuissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Faris

avatar

Nombre de messages : 61
Amours : //
Date d'inscription : 14/05/2008

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Jeu 4 Fév - 0:51

Je ne sait pas trop à quoi m'attendre alors je me tient prêt, au cas où il déciderai de m'attaquer. Je vois bien que ça le démange mais il se retient; apparemment il appris à se contrôler et à poser les questions d'abord.

" Je m’en fous de ce que tu as pu faire ou dire ou même penser ou non, avant, alors je m’en tape pas mal de te croiser tous les jours. Je m’en fous aussi que Noah et Anna te comptent toujours comme un ami. Ce qui compte, c’est Sacha. "

Eh bien moi je ne m'en fous pas de le croiser tous les jours au contraire ! Tous les jours je vais devoir me souvenir que j'ai perdu un de mes meilleurs amis et que ça fait mal. Mais je suis d'accord avec lui, celle qui compte c'est Sasha. Je reste silencieux et le laisse continuer.

" Elle ne t’a pas oublié. Même après toute cette histoire, elle ne t’a pas oublié... Mais toi, tu ferais bien de l’oublier… Si tu l’approches, si tu la fais pleurer ou même si tu poses les yeux sur elle, là, je te promets que tu vas le regretter."

Mais enfin de quoi il parle ? Sasha me déteste ! Comment peut-il penser que Sasha puisse encore avoir des sentiments à mon égard ? Et surtout comment peut-il croire que je pourrais faire du mal à Sasha? Je crois que c'est ça, plus que tout, qui me met hors de moi. Je sens la colère monter et je fais de mon mieux pour ne pas lui fracasser la tête contre le mur.

"Je n'ai jamais fait de mal à Sasha et jamais je ne pourrais lui en faire ! Et si tu avais vraiment été mon ami tu le saurais!"

Je jette un coup d’œil derrière moi car on peut tout à coup entendre de la musique venant de la chambre. Daft Punk.
Je m'aperçois que Sam avance vers moi à la manière d'un félin sur sa proie et je le repousse.

"Tu sais quoi ? Je ne vais pas encore me justifier ! Je vous ai déjà dit à toi et à ta sœur que je n'étais pas responsable de cette situation merdique et tu peux me menacer autant que tu veux ça ne changera rien!"

D'accord, là j'ai perdu le contrôle en hurlant presque. Je prend une grande inspiration pour me ressaisir et serre les poings.

"Ecoute, tu peux me détester autant que tu veux, je n'ai jamais, jamais, fait de mal à Sasha. Je..."

Je quoi ? Je n'arrive pas à l'oublier ? Il va me rire au nez puis me casser les dents.

"Mais puisque tu as tellement peur que je m'approche d'elle, je te promet de rester aussi loin d'elle que possible et de ne pas lui parler. "

Je le regard droit dans les yeux avant de rajouter:

"Mais ne me menace plus jamais."

Et je suis sérieux, j'ai appris à me défendre et Sam n'est plus le pus fort de nous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Carvahllo

avatar

Nombre de messages : 188
Localisation : Chicago
Amours : Virgule
Affinités : Noah,Sasha, Adrian, Virgule,
Date d'inscription : 19/02/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Jeu 4 Fév - 13:47

"Ça doit être paradisiaque, Hawaï… Vous vous connaissez depuis longtemps, toutes les deux ? "

Nous attendons en silence que Sasha réponde mais il est clair qu'elle n'est pas en état d'articuler le moindre son. Je me tourne vers Ashton et lui sourit avant de lui répondre.

"Hawaï est absolument fantastique ! Le soleil, la plage, la générosité des gens, la culture ! ... Les surfeurs! je rajoute en riant. Mais Sasha et moi on se connait depuis qu'on est gamines. On devait avoir cinq ou six ans."

Pendant que je parlais, Ashton s'est levé et à mis de la musique en marche. Je ne connais pas ce morceau mais j'ai la sensation qu'il a fait ça pour couvrir les bruits du couloir.

"Je suis sûr que ça va aller… "

Je ne peux m'empêcher de noter que malgré sa coquille fermée à double tours, Ashton fait de vrais efforts. Il se montre vraiment gentil et compatissant avec Sasha alors qu'il ne la connait même pas. Je le regarde d'un œil nouveau et je met à rougir. Ce type est un véritable mystère.
La musique change de nouveau et celle là je la reconnais: The Game of Love. Je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire triste: cette chanson convient d'une façon ironique à la situation de Sasha et Adrian. Ca fait six ans qu'ils ne se sont pas parlés, et pourtant je suis persuadée qu'ils s'aiment encore. Ni l'un ni l'autre ne l'ont jamais avoué à voix haute mais j'en suis sûre et certaine. Ça me rend vraiment triste pour eux.

Je me lève, abandonnant Sasha sur le lit. Son regard se fait un peu moins vide et ça me rassure un peu.
Je me fais curieuse et regarde les affaires qu'Ashton à posé sur une étagère près de son lit. C'est assez sobre et n'en dit pas beaucoup sur lui, mais il y a une photo de lui et de Luella. Il y a de la neige et ils sont en train de rire aux éclats. Ashton a l'air tellement heureux sur cette photo que je me surprend à le trouver très beau et ne peut m'empêcher de lui couler un regard en coin.
Je me secoue un peu et remarque qu'Ashton me regarde. Je rougit légèrement et me tourne vers Sasha car c'est elle pour le moment qui nécessite toute mon attention. Je retourne m'asseoir près d'elle et alors qu'Ashton semblait sur le point de parler, la porte s'ouvre à la volée nous faisant sursauter tous les trois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Vega

avatar

Nombre de messages : 27
Amours : Rien de sérieux
Affinités : Sacha
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Jeu 4 Fév - 15:31

"Je n'ai jamais fait de mal à Sasha et jamais je ne pourrais lui en faire ! Et si tu avais vraiment été mon ami tu le saurais!"

Je fronce les sourcils, il se fout de ma gueule, là ? De la musique s’élève de l’autre côté de la porte, ce qui me coupe un peu dans mon élan : sur le coup je n’ai rien à répondre. Je me suis juste avancé de manière belliqueuse et Adrian me repousse. Il a changé, il a grandi, il a pris en masse, et en force, j’imagine, mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter. Pour ça, mes pères me comparent toujours à un bouledogue : un petit chien trapu, qui reste cependant un molosse conçu à la base pour combattre des taureaux… Très belle comparaison, surtout quand on sait que Stitch, lui, passe son temps à ronfler et baver… D’après mon père Hugo, le fait de me jeter la tête la première sans jamais écouter mes peurs causera ma perte, un de ces quatre.

"Tu sais quoi ? Je ne vais pas encore me justifier ! Je vous ai déjà dit à toi et à ta sœur que je n'étais pas responsable de cette situation merdique et tu peux me menacer autant que tu veux ça ne changera rien! "

Il s’est presque mis à hurler et un instant le silence s’installe. Je l’observe, les sourcils froncés. Il n’a pas l’air de comprendre qu’au fond, c’est même plus à cause de cette histoire d’avoir révélé l’homosexualité de nos parents, que je lui en veux. Il n’a pas l’air de comprendre, non. Il prend une inspiration et serre les poings.

" Ecoute, tu peux me détester autant que tu veux, je n'ai jamais, jamais, fait de mal à Sasha. Je... "

" T’es vraiment trop con… "

Je hoche négativement la tête, en l’observant, limite incrédule : alors non, ça ne lui vient pas à l’esprit que si je lui en veux, c’est d’avoir brisé le cœur de ma sœur, et que, si, il lui a fait du mal. Il lui a fait du mal en n’ayant pas été là, en disparaissant. C’est plus fort que moi je reviens presque à la charge en lui hurlant presque :

" Alors tu étais où ?! Hein ?! Tu étais où, quand elle avait besoin de toi ?! Tu étais où quand elle avait besoin d’être protégée ?! Et si tu avais vraiment été mon ami, non, mieux, si tu avais été le sien, tu aurais été là !!"

" Mais puisque tu as tellement peur que je m'approche d'elle, je te promet de rester aussi loin d'elle que possible et de ne pas lui parler. Mais ne me menace plus jamais. "

" … Reste loin d’elle."

Je préfère aller chercher Sacha maintenant, en ouvrant brutalement la porte de la chambre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Miwaku

avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : Chicago
Amours : La piste de danse ?
Affinités : Lou
Date d'inscription : 15/06/2007

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Jeu 4 Fév - 21:10

Ça fait un bout de temps qu’elles se connaissent toutes les deux alors. Sacha garde le silence, et je comprends que ça ne sert à rien d’essayer de lui tirer les vers du nez : elle est visiblement ailleurs. Elle se remet à pleurer et je me sens complètement impuissant, alors j’observe Anna la prendre dans ses bras pour la consoler, en me sentant de trop. J’essaye de ne pas laisser peser mon regard sur elles, mais je croise le regard d’Anna. Il y a comme un instant de flottement et je crois la voir rougir. Je tourne la tête vers la porte pendant qu’elle s’occupe de son amie.
Un mouvement attire de nouveau mon regard : Anna vient de se lever, laissant son amie se calmer un instant. J’observe Anna du coin de l’œil et je comprends qu’elle fait plus ou moins le tour de la chambre. Je ne lui en veux pas, elle a l’air d’être d’un naturel curieux. Elle semble observer mon étagère. Je ne suis pas très déco, ni trop matérialiste, alors il n’y a pas grand-chose à apprendre de moi, sur cette étagère, à part un cadre photo, avec Lou et moi, à notre premier Noël. J’ai un sourire nostalgique : c’est elle qui me l’a offert, au moment où l’on se faisait plus ou moins la cour. Au final, j’ai trouvé bien plus qu’une belle personne, j’ai trouvé ma meilleure amie et ce qui se rapproche le plus d’une petite sœur. Ce qui me fait penser que j’espère que le frère d’Anna n’est pas le genre de type auquel je pense, parce que Luella mérite quelqu’un de bien, de patient. J’esquisse un sourire, observant Anna du coin de l’œil, me demandant ce qu’elle peut bien penser. Elle semble couler un regard vers moi alors je détourne subitement le mien vers la porte puis Sacha… Ridicule. Je me sens comme un collégien, là. Je me racle la gorge et je finis par me lever quand Anna rejoint son amie sur le lit. Je vais fouiller dans un tiroir de mon bureau pour en sortir un paquet de mouchoirs que j’apporte à Sacha, en lui tendant avec douceur.

"Tiens… Tu peux garder le paquet…  "

Elle le prend du bout des doigts, après un petit reniflement : elle évite de me regarder dans les yeux et je me demande si c’est parce qu’elle se sent honteuse.

"Merci… "

"Ce n’est rien…  "

Je réponds, en haussant les épaules. Avant que l’on sombre une nouvelle fois dans ce silence gênant, je cherche quelque chose à dire pour lui arracher un sourire. Mais je ne sais pas trop quoi lui dire, après tout, je ne la connais pas bien et je me vois mal sortir quelque chose du genre « les jolies filles ne devraient pas pleurer » parce que c’est complètement stupide. A la fois parce que ça devrait concerner plus que cette catégorie de fille, et ensuite parce que pleurer, parfois, ça fait du bien. Je sais que c’est parfois difficile de prétendre que tout va bien. J’ouvre la bouche, prêt à lui dire qu’elle n’est pas seule, que son amie Anna est là pour elle, mais la porte s’ouvre d’un grand coup, à la volée, laissant apparaître le type qui l’accompagnait. J’ai eu comme un sursaut, et je ne pense pas être le seul. Je n’aime pas vraiment ses manières, qu’importe ce qu’Adrian a fait, cette chambre, elle est également à moi, et le respect, c’est pas pour les chiens. Je fronce les sourcils, toujours debout entre Anna, Sacha et la porte d’entrée, et les bras croisés j’annonce :

"Généralement, on frappe avant d’entrer.  "

Il me lance un regard un peu mauvais, comme s’il n’attendait pas vraiment une leçon d’éducation de ma part. Puis il appelle Sacha. Un instant, j’ai l’impression qu’il est son petit-ami autoritaire, et ça ne me plaît pas vraiment, sa façon de presque aboyer sur elle. Je questionne Anna et Sacha, du regard, prêt à m’en mêler mais Sacha se lève et m’accorde un léger sourire :

"C’est bon… Merci pour les mouchoirs… "

"Ce n’est rien.  "

Ils disparaissent tous les deux derrière la porte et je dois sûrement avoir une tête très fermée et une expression contrariée sur le visage car je sens le regard d’Anna. Je finis par lui dire :

"Il ne faut pas qu’il s’étonne qu’elle le laisse tomber pour un autre, s’il se comporte comme ça…  "

Je ne prends pas la défense d’Adrian, loin de là mais bon…  Mais Anna finit par comprendre le quiproquo et m’explique que Sacha et Samuel sont jumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Faris

avatar

Nombre de messages : 61
Amours : //
Date d'inscription : 14/05/2008

Heures de colle
Heures de colle Heures de colle:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   Ven 5 Fév - 15:24

Je suis un peu perdu. Ça a beau faire six longues années que je n'ai pas échangé un mot avec Samuel, je peux toujours sentir quand il y a quelque chose qu'il ne me dit pas clairement. J'ai l'impression qu'il me reproche plus que d'avoir soit-disant crié sur tous les toits que lui et Sasha avaient deux hommes pour parents. Soyons clairs, je n'ai jamais rien dit à personne et que, pour être honnête, je me fout totalement de savoir qu'ils ont été élevés par un couple gay. Déjà à l'époque ça me passait au dessus parce que la seule chose que je voyais c'était Sasha. Et puis ce n'est pas comme si j'étais bien placé pour juger les parents des autres, les miens étant des êtres assez étranges.
Enfin tout ça pour dire que Samuel me reproche autre chose mais quoi ? Le jour où Sasha a été attaqué je n'était pas là mais à l’hôpital pour la naissance d'Ellie, ma petite sœur. Je n'ai appris que bien après ce qui était arrivé à Sasha, mais ça il le sait non ? Il savait que ma mère était enceinte et Sasha aussi était au courant ça n'était un secret pour personne.

Je reste un moment interdit .... est ce qu'il sait qu'Ellie est née ce jour là ? A voir sa réaction j'ai plutôt l'impression qu'il est persuadé que j'ai tourné le dos à Sasha !
Je lève les yeux au ciel et je sais, je sais que je devrait lui dire que ce jour là je n'aurais jamais pu être là. Comment peut-il ne pas savoir ?

Sam ouvre brutalement la porte de la chambre et j'entend Ashton:

"Généralement, on frappe avant d’entrer. "

Je retiens un petit rire mais reste immobile lorsque Sasha suis son frère hors de la chambre. Elle me jette un regard que je ne parviens pas à déchiffrer et je garde mon regard sur elle jusqu'à ce qu'elle disparaisse au détour du couloir.
Je pousse un soupire bruyant et rentre dans ma chambre.

"Non, non ! est en train d'expliquer Anna à Ashton, Sam est le frère de Sasha, pas son petit ami."

"Sasha n'a pas de petit ami."

Merde, j'ai pensé ça tout haut ? Anna et Ashton me regarde étrangement et je détourne le regard. Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça, ni pourquoi ça me fait plaisir, au fond, qu'elle n'est personne...ce n'est pas comme si j'avais un droit sur elle... .
Anna me regarde en plissant les yeux et il faut vite que je change de sujet parce que je sens le radar d'Anna se mettre en route et c'est dangereux. Cette fille lit en moi comme dans un livre ouvert, c'est extrêmement agaçant.

"On devrait peut être y aller, Anna."

Je lui tend la main et après un instant de battement où elle continu de me passer au Rayon X puis elle prend ma main et tire dessus pour se lever.
Je m'apprête à balancer un salut à Ashton mais lui aussi me regarde d'une drôle de manière et ce qui me restait de patience disparaît.

"Merde!"

"Adrian!" s'exclame Anna, choquée.

Je lève les yeux au ciel, me sentant déjà stupide et, plutôt que de rentrer en guerre avec Ashton je décide de faire demi-tour et de sortir en entraînant Anna avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre d'Adrian et Ashton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre d'Adrian et Ashton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deep Water :: A new beginning :: Lieux :: Inside :: Dortoirs-
Sauter vers: